Likir Gompa

bâtiment en Inde
Likir Gompa
Image dans Infobox.
Présentation
Type
Fondation
Ordre religieux
Patrimonialité
Monument d'importance nationale (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Adresse
Flag of India.svg Inde
Coordonnées
Géolocalisation sur la carte : Inde
(Voir situation sur carte : Inde)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Ladakh
(Voir situation sur carte : Ladakh)
Point carte.svg

Le monastère de Likir Gompa est situé à environ 52 km à l'ouest de Leh, la capitale du Ladakh, (tibétain : གླེ, Wylie : gle, THL : ་ ; hindî : लेह, translit. iso : lēha), du district du même nom en Inde à une altitude de 3 510 m. Naguère le village de Likir se trouvait sur un axe commercial important qui reliait les monastères de Tingmosgang, de Hemis à la capitale Leh. Aujourd'hui la vallée étant devenue moins fréquentée, il tombe progressivement dans l'oubli[1].

Likir Gompa (Leh)

HistoriqueModifier

Le nom Likir du monastère bouddhiste vient de "Naga Encerclé" (les Naga-rajas, Nanda et Taksako). Il a été créé par le Lama Duwang Chosje, de la secte Gelugpa sous le règne du cinquième roi du Ladakh, Lhachen Gyalpo (Lhachen Gyalpo) (Lha-chen-rgyal-po) entre 1050 et 1080. Son obédience est celle de l'ordre Kadampa, précoce du bouddhisme tibétain[2].

DescriptionModifier

 
Likir.- Statue d'Avalokitesvara

Le monastère possède plusieurs temples (Tsug lag khang), également appelé Dukhang (Du khang), le plus ancien comporte six rangées de sièges pour les lamas et un trône pour le Lama principal. Les Dukhangs contiennent des statues de Bodhisattva, Amitabha, trois grandes statues de Sakyamuni, Maitreya et Tsong Khapa, fondateur de la secte de chapeau jaune. A l'entrée du monastère l'accueil se fait par un impressionnant Avalokiteśvara (veranda a thangka) avec ses "mille bras et onze têtes".

De nos joursModifier

Le monastère est dirigé par le Ngari Rinpoché, qui serait l'émanation de l'actuel frère cadet du Dalaï Lama. Une centaine de moines bouddhistes et près de trente étudiants suivent les cours dans les écoles qui y sont rattachées. Le monastère Likir Gompa abrite, à l'intérieur de son musée une importante collection de Thangkas, de manuscrits anciens, et de costumes traditionnels qui sont utilisés lors l'interprétation des danses sacrées tibétaines Cham[3]. C'est le lieu, du rassemblement lors de la célébration des offrandes votives "Dosmochey", qui a lieu le 27e jour au 29e jour du 12e mois du calendrier tibétain des danses sacrées tibétaines.

BibliographieModifier

  • Smythe Sewn Painted Walls of Lamayuru Monastery Clouds Lined Par Paperblanks Book Company, The
  • Handa, c. o. (1987). Monastères bouddhistes en Himachal Pradesh. L'Indus Publishing Company, New Delhi. (ISBN 81-85182-03-5).
  • Kapadia, Harish. (1999). Spiti : Aventures dans l'Himalaya Trans-. Deuxième édition. L'Indus Publishing Company, New Delhi. (ISBN 81-7387-093-4).
  • Janet Rizvi. (1996). Ladakh : carrefour de l'Asie. Deuxième édition. Oxford University Press, Delhi. (ISBN 019564546-4).
  • Cunningham, Alexander. (1854). LADĀK : physique, statistiques et historique avec les avis des pays voisins. Londres. Réimpression : Sagar publications (1977).
  • Francke, a. h. (1977). Une histoire du Ladakh. (Initialement publié comme, une histoire du Tibet occidental, (1907). Édition 1977 avec introduction critique et annotations par s. s. Gergan & f. M. *Hassnain. Sterling Publishers, New Delhi.
  • Francke, a. h. (1914). Antiquités du Tibet indien. Deux volumes. Calcutta. Réimpression de 1972: s. Chand, New Delhi.
  • Sarina Singh, et coll., Inde. (2007). 12e édition. Lonely Planet. (ISBN 978-1741043082).
  • Schettler, Margaret & Rolf. (1981) Kashmir, Ladakh & Zanskar. Lonely Planet, South Yarra, Vic., France.
  • Tucci, Giuseppe. (1988). Rin-chen-bzan-po et la Renaissance du Bouddhisme au Tibet dans le Millenium. Première édition italienne 1932. Tout d'abord un projet de traduction en anglais par Nancy Kipp Smith, sous la direction de Thomas J. Pritzker. Édité par Lokesh Chandra. Version anglaise de Indo-Tibetica II. Aditya Rakashan, New Delhi. (ISBN 978-8185179216)

RéférencesModifier

  1. « Janet Rizvi, Ladakh, Crossroads of High Asia », sur persee.fr (consulté le ).
  2. « Monasteries of Ladakh/likir », sur buddhist-temples.com (consulté le ).
  3. (zh) « 独特的宗教舞蹈——跳欠 », sur 佛教导航,‎

NotesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :