Ligue ivoirienne des droits de l'homme

La Ligue ivoirienne des droits de l’homme (LIDHO) a été créée le conformément à la loi ivoirienne n°60-375 du , période où le multipartisme n'existait pas.

Ligue ivoirienne des droits de l'homme
Cadre
Type
Lidho logo.png

La LIDHO est présente dans presque toutes les villes de Côte d'Ivoire.

HistoireModifier

  • 1987 : le , création de la LIDHO. Son premier président est le professeur René Degni-Segui.
  • 1990 : le , légalisation de la LIDHO.
  • 1992 : le , répression violente, arrestations massives suivies de détentions et de procès arbitraires qui conduisent des dizaines de militants de la LIDHO en prison. Le premier président de la LIDHO passe près de six mois à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA).
  • 1995 : médiation entre le gouvernement et l'opposition dans la grave crise relative aux élections.
  • 1999 : visite de certains lieux de détention pour suivre les conditions de détentions des membres du régime déchu après le coup d'État de Robert Guéï.

RéférenceModifier

LIDHO.org

Voir aussiModifier