Ligbi (peuple)

groupe ethnique

Les Ligbi (ou Ligby) sont une population d'Afrique de l'Ouest vivant principalement au Ghana, également en Côte d'Ivoire. Proches des Dioula, ce sont – historiquement – des marchands qui ont longtemps pratiqué le commerce de la noix de kola et de l'or, mais beaucoup sont devenus agriculteurs[1].

Implantation des Ligbi, à la frontière du Ghana et de la Côte d'Ivoire, à l'est de Bondoukou

LanguesModifier

Leur langue est le ligbi, une langue mandée. Le nombre total de locuteurs est estimé à 19 000, dont 15 000 au Ghana en 2003 et 4 000 en Côte d'Ivoire en 1991[2]. Les langues akan sont également utilisées. Les ligbi ont pour nom de faille Bamba ils tiennent ils sont d'origine des koyaka dans la région de Mankono. Ils se sont retrouvés dans l'Empire Begho au Ghana après avoir aidé les ashanti à combattre les angouna venus du Togo qui voulaient accaparer les terres Ghanéen car, en plus d'être des riches commerçants, ils étaient des guerriers, des mistyques. C'est ce même rôle de protecteurs du roi qu'ils assument à Bouna lorsqu'ils s'y sont retrouvés après le déclin de l'Empire begho à Bouna leur village c'est kintan et à Bouna ville, leur quartier général c'est ligbisso. Bien qu'ayant des cultures similaires aux autres, les Bambas ont aussi leurs cultures propres à eux dont les masques Bamba. En effet, les Bambas possèdent plusieurs types de masques.

CultureModifier

 
Masque de la société Gbain[3]

Les masques ligbi se caractérisent par leur menton pointu, leurs yeux mi-clos, leurs scarifications et l'utilisation de pigments bleus[4]. Les ailettes latérales témoignent de l'influence de l'art sénoufo.

Notes et référencesModifier

  1. (en) James Stuart Olson, « Ligbi », in The Peoples of Africa: An Ethnohistorical Dictionary, Greenwood Publishing Group, 1996, p. 336 (ISBN 9780313279188)
  2. (en) Fiche langue[lig]dans la base de données linguistique Ethnologue.
  3. Brooklyn Museum
  4. Jean-Baptiste Bacquart, L'Art tribal d'Afrique noire, Thames & Hudson, 2010 (éd. originale en anglais 1998), p. 72-75 (ISBN 978-2878113549)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • (en) René A. Bravmann, « Masking tradition and figurative art among the Islamized Mande », in McCall, Daniel F. (dir.), African images: essays in African iconology, Africana Publishing Co., New York, 1975, p. 144-169
  • (en) René A. Bravmann, « Gur and Manding masquerades in Ghana », in African arts (Los Angeles), 13 (1), November 1979, p. 44-51, 98
  • (en) T. M. Mustapha et Jack Goody, « Wenchi and its inhabitants », in Research review (Institute of African studies, Legon, Ghana), no 1, December 1965, p. 156-169
  • (fr) Jean-Louis Boutillier, Bouna, royaume de la savane ivoirienne : princes, marchands et paysans, Karthala Éditions, 1993, 396 p. (ISBN 9782865373710)

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :