Liberté d'éducation

droit pour les parents de voir leurs enfants éduqués en accord avec leurs conceptions

La liberté d'éducation est le droit pour tout parent de choisir les orientations de l'éducation qui est donnée à ses enfants, notamment en matière religieuse ou philosophique. Ce droit implique la liberté de choisir l'école où son enfant est scolarisé, ou même la liberté d'assurer soi-même son éducation, hors scolarité, dans le cadre de l'instruction à la maison. Cette liberté n'est possible que s'il existe une offre alternative à l'enseignement d'État, et elle est donc quelquefois confondue avec la liberté d'enseignement, droit d'ouvrir une école, qui en est l'un des préalables. En Belgique, l'un des tout premiers pays à proposer la liberté d'enseignement, les deux expressions sont d'ailleurs confondues.

Les autres conditions nécessaires à une réelle liberté d'éducation sont la pluralité des options, les possibilités techniques réelles d'accès à cette offre et l'absence d'obstacles financiers.

Dans certains pays l'inscription dans un système public, ou dirigé par le gouvernement, est obligatoire et les individus ne sont pas autorisés à fonder des écoles sans autorisation. En principe la liberté d'éducation entraîne la suppression de tout monopole.

Protection légale de la liberté d'éducationModifier

La liberté d'éducation a été incluse dans plusieurs constitutions (Article 2 du premier Protocole additionnel), la Constitution belge et la Constitution hollandaise et dans la Convention européenne des droits de l'homme (art 2 du premier protocole) et dans la Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels (art 13, séction 3 et 4).

Aux États-Unis la liberté d'éducation n'est pas explicitement garantie par la Constitution mais elle a été réglementée comme faisant partie des « libertés des citoyens des États-Unis ».

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier