Ouvrir le menu principal

Les Ombres de Francesca da Rimini et de Paolo Malatesta apparaissent à Dante et à Virgile

trois tableaux similaires d'Ary Scheffer illustrant une scène de la Divine comédie
Les Ombres de Francesca da Rimini et de Paolo Malatesta apparaissent à Dante et à Virgile
1855 Ary Scheffer - The Ghosts of Paolo and Francesca Appear to Dante and Virgil.jpg
Artiste
Date
Type
Matériau
Dimensions (H × L)
171 × 239 cmVoir et modifier les données sur Wikidata
Collection
N° d’inventaire
RF 1217Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation

Les Ombres de Francesca da Rimini et de Paolo Malatesta apparaissent à Dante et à Virgile est un sujet peint en trois versions par Ary Scheffer, tous à l'huile sur toile. Il représente une scène de la Divine Comédie de Dante Alighieri, où Dante et Virgile voient Francesca da Rimini et Paolo Malatesta en Enfer.

Ce tableau est considéré comme le chef d'œuvre de Scheffer[1].

ContexteModifier

Dans le premier volume de la Divine Comédie, Inferno, Dante et Virgile rencontrent Francesca et son amant Paolo dans le deuxième cercle de l'enfer, réservé aux coupables de luxure. Le couple y est piégé dans un tourbillon éternel, damnés d'être balancés en l'air pour toujours pour s'être permis de se livrer à leurs passions. Dante les appelle et s'adresse à Francesca : elle donne indirectement quelques détails de sa vie et de sa mort ; Dante, apparemment familier avec cette histoire, l'identifie correctement par son nom. Il lui demande qu'est-ce qui les a menés à la damnation, et son histoire touche tellement Dante, qu'il s'évanouit de pitié. Les amours de Francesca et Paolo et leur damnation aux Enfers font l'objet de représentations artistiques nombreuses au XIXe siècle.

DescriptionModifier

Comme d'autres artistes tels que William Powell Frith, Scheffer a pris l'habitude de répéter ses tableaux, qui ont eu le plus de succès, dans de plus petites versions plus tard dans sa vie, en particulier parce que ces derniers travaux n'ont pas eu beaucoup de succès et qu'il a perdu son rôle de peintre de cour après la Révolution française de 1848. La première version des Ombres de Francesca da Rimini et de Paolo Malatesta apparaissent à Dante et à Virgile a été réalisée en 1835 et mesure 166,5 × 234 cm ; elle est conservée au Wallace Collection à Londres[2].

La deuxième version, datée de 1854 et mesurant 51,7 × 81,3 cm, est conservée au Kunsthalle de Hambourg[3].

La troisième version, de 1855 (171 × 239 cm), est conservée au musée du Louvre à Paris[4].

Une autre version de 1851 mesurant 24,7 × 33,2 cm est conservée au Cleveland Museum of Art, aux États-Unis[5].

Enfin, le Carnegie Museum of Art de Pittsburgh (États-Unis) en détient une autre, également de 1851[6].

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de la page de Wikipédia en anglais intitulée « Francesca da Rimini and Paolo Malatesta Appraised by Dante and Virgil » (voir la liste des auteurs).

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (en) Léon Rosenthal, Romanticism, Parkstone International, (ISBN 978-1-78310-328-7, lire en ligne).
  • Marthe Kolb, Ary Scheffer et son temps, Paris, 1937.
  • Leo Ewals, La Carrière d'Ary Scheffer, ses envois aux Salons parisiens, Paris, Institut Neerlandais, 1980.

Liens externesModifier