Ouvrir le menu principal

Les Poupées (film, 1987)

film de Stuart Gordon sorti en 1987
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Poupées.
Les Poupées
Titre original Dolls
Réalisation Stuart Gordon
Scénario Ed Naha
Acteurs principaux
Sociétés de production Empire Pictures
Taryn Productions Inc.
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de l'Italie Italie
Genre Horreur
Durée 78 min
Sortie 1987

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Poupées (Dolls) est un film américano-italien réalisé par Stuart Gordon, sorti en 1987.

SynopsisModifier

Un soir d'orage, Judy une fillette avec son père et sa belle-mère tombent en panne et trouvent refuge dans un grand manoir occupé par un vieux couple étrange, les Hardwicke. Le vieil homme est un fabricant de jouets, de poupées et de pantins et la maison est pleine de ces figurines de porcelaine ou de bois. Pendant le repas, trois autres personnes viennent à leur tour s'abriter chez les Hardwicke : un homme au tempérament plutôt enfantin et deux filles punks, lesquelles font rapidement main basse sur tous les objets qui leur plaisent dans la maison. Mais ce soir-là, les poupées vont bientôt se révéler comme étant possédées, agressives, violentes : en un mot, vivantes.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Autour du filmModifier

  • Le tournage s'est déroulé à Rome, en Italie. Le film devait à l'origine s'appeler "The Doll" ("La poupée") et ne devait concerner qu'une poupée démoniaque dans le manoir, mais le scénariste, Ed Naha, transforma l'idée, pour en faire une armée de poupées, marionnettes, soldats de bois, constituée en outre d'ours en peluche géant. La jaquette actuelle du film est en fait celle de "The Doll", la poupée tenant ses yeux entre ses doigts. Charles Band, le producteur, avait voulu imposer à Stuart Gordon un film plus agressif. Il déclara : "Je veux un Re-animator avec des poupées !" mais cependant Gordon modifia l'histoire, pour lui donner un aspect de conte de fées macabre - plutôt qu'un réel film d'horreur - qui aurait pu rebuter un public plus jeune. Le film devait durer plus longtemps, toutefois Stuart Gordon, n'avait pas le temps de tourner les séquences supplémentaires. Il confiera de toute façon que le film "à 1h17 est parfait pour [lui], 10 ou 15 minutes supplémentaires n'auraient pas rendu le film meilleur, au contraire". En attendant que les effets spéciaux avec les poupées soient finalisés, le réalisateur tourna From Beyond dans les studios voisins ; studios ayant été rachetés par Charles Band. Stuart Gordon a été, à un moment, très intéressé quant au fait de faire une suite du film : le scénario aurait suivi Judy et Ralph de retour à Boston, où Ralph aurait été marié à la mère de Judy.
  • La photo en gros plan d'Enid saisissant sa ceinture "Boy Toy" était en fait la nièce de Carolyn Purdy-Gordon pour remplacer Cassie Stuart, qui n'était pas disponible au moment de la fusillade des soldats de bois.
  • Dans la mesure où Empire Pictures voulait que le film fût davantage dans le ton de Re-Animator (1985), des séquences d'horreur supplémentaires furent tournées pour la scène de la mort de Rosemary. Par exemple, une scène fut tournée montrant une poupée qui arrachait une partie de ses intestins mais la scène a finalement été abandonnée, le réalisateur pensant que cela ne correspondait pas vraiment au ton du film.
  • Les sons et chuchotements des poupées ont été faits par un groupe d'amis du réalisateur ainsi que par sa famille elle-même (ses enfants et sa femme, Carolyn Purdy-Gordon).
  • Dans une interview, Stuart Gordon évoque une anecdote à propos de l'attaque des poupées sur Rosemary : "Je suis heureux que vous ayez apprécié le meurtre de ma femme - c'est pareil pour moi. Carolyn était très irritée qu'un cascadeur italien souhaite la doubler dans le plan où elle doit passer par la fenêtre, et elle a insisté pour réaliser cette cascade elle-même. Ça l'a énervée que quelqu'un puisse penser qu'un homme allait prendre sa place. Parce qu'elle n'a peur de rien. Et il fallait bien ça pour rester mariée avec moi."
  • Carrie Lorraine, la petite Judy dans le film, se souvient que la seule chose qui lui ait fait réellement peur, ne fut pas les poupées, mais Teddy, l'ours en peluche géant. Stuart Gordon profita de cela pour rallonger un peu la scène.
  • Dans leur émission La télé des Inconnus, le trio comique a détourné une séquence du film dans laquelle Rosemary est attaquée par les poupées. Pendant qu'elle se fait poignarder par les jouets possédés, la voix off de Didier Bourdon, imitant un accent allemand, annonce "Ach, c'est bientôt Noël. Pensez-y. Poupées Klaus Barbie", faisant ainsi un jeu de mots entre les poupées Barbie et le criminel de guerre nazi, Klaus Barbie.
  • En France, le film a été édité pour la première fois sur support numérique le 3 février 2015 chez l'éditeur Sidonis Calysta avec une avant-première le 8 novembre 2014 dans le magazine Mad Movies.

DistinctionsModifier

NominationModifier

RécompenseModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier