Les Grands Fonds (Guadeloupe)

Les Grands Fonds
Localisation des Grands Fonds en Guadeloupe.
Géographie
Altitude 129 m, Morne l'Escade
Massif Grande-Terre
Administration
Pays Drapeau de la France France
Département et région d'outre-mer Guadeloupe
Communes Les Abymes, Le Gosier, Morne-à-l'Eau, Le Moule, Sainte-Anne
Géologie
Roches Calcaire

Les Grands Fonds sont une région vallonnée située sur l'île de la Grande-Terre, en Guadeloupe.

GéographieModifier

 
Paysage des Grands Fonds.

Cette région de collines et de vallons est située dans le sud-ouest de Grande-Terre. En forme de demi-disque ouvert vers l'ouest, son plus haut sommet est le morne l'Escade avec 129 m d'altitude. Il s'agit d'un plateau karstique, reste d'un atoll surélevé[1], dont l'érosion a sculpté d'innombrables mornes aux pentes escarpées et séparés par des ravines à fond plat[2]. Les cours d'eau permanents sont rares en raison de la nature perméable du sous-sol. Au nord, la plaine de Grippon sépare les Grands Fonds de la moitié nord de l'île.

Elle est occupée par des cultures vivrières, fruitières et plantées d'arbres à pain. C'est d'ailleurs à cet endroit que furent plantés les premiers arbres à pain de l'archipel guadeloupéen[réf. souhaitée]. La région abrite également de petites fermes ainsi que des pâturages.

La région est partagée par cinq communes de la Grande-Terre : Les Abymes, Morne-à-l'Eau, Le Moule, Sainte-Anne et Le Gosier.

HistoireModifier

Le « dédale de petites collines et de vallées toutes plus semblables les unes aux autres » rend le lieu difficilement praticable. Il a permis aux Amérindiens puis aux Marrons de fuir les colons[3]. Les Grands Fonds furent, durant la Révolution française, le refuge des « Blancs Mâtignon » (nommés ainsi car ils se sont installés au lieu-dit Mâtignon), des « Blancs pauvres »,bien que considérés comme issus de l'aristocratie parce qu'on les assimilait à la famille Grimaldi de Monaco, qui fuyaient les révolutionnaires qui menaçaient de les guillotiner.

SportsModifier

Le « rallye des Grands Fonds » est une compétition automobile qui a lieu tous les ans dans cette région, vers le mois de juin.

RéférencesModifier

  1. « Islands of Guadeloupe (France) » (consulté le )
  2. Laporal 2010, p. 228
  3. Laporal 2010, p. 7-8

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • David Laporal, La Guadeloupe et ses trésors : Le patrimoine archéologique de l'île papillon, Paris, Errance, coll. « Promenades archéologiques », , 228 p. (ISBN 978-2-87772-404-3)

Lien externeModifier