Ouvrir le menu principal
Leonidas Alaoglu
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
Los AngelesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Domaine

Leonidas Alaoglu (1914-1981) est un mathématicien canadien, célèbre pour son résultat d'analyse fonctionnelle appelé théorème d'Alaoglu (aussi appelé théorème de Banach-Alaoglu et même théorème de Banach-Alaoglu-Bourbaki sous sa forme généralisée) sur la faible-* compacité de la boule unité du dual d'un espace vectoriel normé.

Biographie et travauxModifier

Alaoglu est né à Red Deer en Alberta au Canada, de parents grecs. Il passe sa licence en 1936, sa maîtrise en 1937 et sa thèse en 1938, à l'âge de 24 ans, le tout à l'université de Chicago. Sa thèse, écrite sous la direction de Lawrence M. Graves, s'intitule Weak topologies of normed linear spaces (topologies faibles d'espaces vectoriels normés). Ses travaux de thèse sont à l'origine de son célèbre théorème. Le théorème de Banach-Alaoglu-Bourbaki en est une généralisation par Bourbaki pour les topologies duales.

Après plusieurs années d'enseignement à l'université d'État de Pennsylvanie, Harvard et Purdue, il devient en 1944 un analyste opérationnel pour l'United States Air Force. Son dernier poste, de 1953 à 1981, est un poste de chercheur à la Lockheed Corporation, à Burbank (Californie). Dans cette dernière période, il écrit un grand nombre de rapports de recherche, certains étant confidentiels.

Pendant ses années à la Lockheed, il participe activement aux séminaires et à d'autres activités mathématiques à Caltech, l'université de Californie à Los Angeles et l'université de Californie du Sud. Après sa mort en 1981, une série de cours en sa mémoire est instituée à Caltech[1], où l'on a pu voir des orateurs comme Paul Erdős, Irving Kaplansky, Paul Halmos ou W. Hugh Woodin.

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Leonidas Alaoglu » (voir la liste des auteurs).

Voir aussiModifier