Leone Giraldoni

baryton italien

Leone Giraldoni (né à Paris en 1824 - décédé à Moscou le ) est un baryton italien.

Leone Giraldoni
Leone Giraldoni ca 1865.jpg
Leone Giraldoni, vers 1865
Biographie
Naissance
Décès
Nationalités
Français, Italien ( - )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Tessiture

BiographieModifier

Giraldoni a étudié à Florence avec Luigi Ronzi et a fait ses débuts dans le rôle du Grand Prêtre de Saffo (en) de Giovanni Pacini (Lodi, 1847). Il a fait ses débuts à La Scala dans le rôle du Conte di Luna dans Il trovatore en 1850. Durant sa longue carrière, il a chanté dans toute l'Europe avec un succès considérable. Son dernier rôle a été dans Don Giovanni d'Austria de Filippo Marchetti à Rome au Teatro Costanzi en 1885. Après son retrait de la scène, il a enseigné le chant, d'abord à Milan, et à partir de 1891 au Conservatoire de Moscou. Parmi ses élèves, on trouve Nikolay et Medea Figner.

Les récits contemporains décrivent sa voix comme chaude, lisse et émise uniformément. Il a également été considéré comme un acteur remarquable, avec une présence sur scène noble et digne et un magnifique phrasé, qualités qui ont fait de lui l'un des barytons préférés de Verdi.

En effet, Giraldoni appartenait à une génération exceptionnelle de barytons capables de se produire dans les plus exigeantes des nouvelles œuvres de Verdi, et dans le répertoire existant du bel canto, avec un style exemplaire et des techniques vocales éprouvées. Les contemporains italiens de Giraldoni les plus en vue étaient probablement Francesco Graziani, Antonio Cotogni, Francesco Pandolfini et Adriano Pantaleoni.

Parmi les rôles qu'a créés Leone Giraldoni :

Giraldoni a épousé la célèbre soprano et violoniste Carolina Ferni. Leur fils, Eugenio Giraldoni (1870–1924), est devenu baryton comme son père. À Rome en 1900, Eugenio a créé le rôle du Baron Scarpia dans Tosca de Puccini.

ÉcritsModifier

Leone Giraldoni est l'auteur de deux ouvrages sur la voix et le chant:

  • Guida teorico-pratica ad uso dell'artista-cantante, Bologne, 1864 (qui a été révisé et complété dans l'édition publiée en 1884)
  • Compendium, Metodo analitico, filosofico e fisiologico per la educazione della voce, Milan, Ricordi, 1889.

BibliographieModifier

  • Theodore Baker et Nicolas Slonimsky (trad. de l'anglais par Marie-Stella Pâris, préf. Nicolas Slonimsky), Dictionnaire biographique des musiciens [« Baker's Biographical Dictionnary of Musicians »], t. 1 : A-G, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins », (réimpr. 1905, 1919, 1940, 1958, 1978), 8e éd. (1re éd. 1900), 4728 p. (ISBN 2-221-06510-7), p. 1468
  • (it) Regli Francesco, Dizionario biografico dei più celebri poeti ed artisti melodrammatici, tragici e comici, maestri, concertisti, coreografi, mimi, ballerini, scenografi, giornalisti, impresarii, ecc. ecc. che fiorirono in Italia dal 1800 al 1860., Turin, Enrico Dalmazzo, (lire en ligne)

Liens externesModifier

Source de la traductionModifier