Ouvrir le menu principal

Le Septième Juré (téléfilm)

Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Le Septième Juré.

Le Septième Juré est un téléfilm français réalisé en 2007 par Édouard Niermans, diffusé en 2008, d'après le roman éponyme de Francis Didelot paru en 1958.

RésuméModifier

En juillet 1962, Grégoire Duval, un respectable pharmacien de province, assassine une jeune femme dans un moment de folie. Personne ne l'ayant vu commettre son crime, il décide de garder le silence tandis que Khader Boualam, le dernier amant de la jeune femme, est accusé du crime à sa place. Ironie du destin, Grégoire Duval est alors nommé juré au procès de Khader Boualam, avec la charge de rendre un verdict alors qu'il est lui-même coupable. Bouleversé par le sort de l'ouvrier algérien, un coupable idéal aux yeux de la bonne société de la ville dont le racisme est exacerbé par la fin de la guerre d'Algérie, Grégoire va alors s'engager sur le chemin de la rédemption. S'illustrant à l'audience, il démontre le manque de rigueur de l'enquête criminelle et la faiblesse du dossier à charge : l'issue du procès devient incertaine. Mais en cherchant à innocenter Khader, Grégoire dérange l'ordre social. Et souvent, l'ordre importe plus que la vérité...

Avant le procès, Duval avoue son crime à son épouse, qui l'exhorte à se taire, afin de protéger leur famille, même si pour cela, un innocent doit payer à sa place. On découvre alors que Grégoire Duval n'en est pas à son premier crime ; dans des circonstances similaires, il avait déjà, quelques années auparavant, assassiné une autre jeune fille, son méfait étant jusque-là resté impuni. Duval décide alors d'avouer son crime à son ami qui n'est autre que le gendarme chargé de l'affaire, celui-ci tentera de le convaincre de garder le silence et de laisser le jeune ouvrier être condamné à sa place.

Duval, rongé par l'idée qu'un innocent, au motif qu'il est d'origine étrangère, puisse être condamné à sa place, décide, malgré l'avis de ses proches, de se dénoncer. Il rédige une lettre d'aveu avant de mettre fin à ses jours en se pendant dans une grange, celle-là même où il avait étranglé la seconde jeune fille. Arrivé le premier sur les lieux, son ami gendarme trouve la lettre et décide de la détruire. Les raisons de son geste restent pour tous, ou presque, un mystère.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Autour du téléfilmModifier

RécompensesModifier

Lien externeModifier