Le Réveil des mineurs

En-tête du numéro de janvier 1893.

Le Réveil des mineurs est un journal anarchiste et syndicaliste révolutionnaire américain francophone qui parait du 1er novembre 1890 jusqu'à septembre 1893. Il prend la suite du Réveil des masses[1].

HistoriqueModifier

Déclaration de principes : « Nous sommes anarchistes, parce que nous ne reconnaissons à personne le droit naturel de nous commander ».

Le journal est publié environ tous les 15 jours à Hastings en Pennsylvanie.

Épigraphes : « De chacun selon ses forces A chacun selon ses besoins » et « Aisance et Liberté Pour Tous ».

À partir du n°4, il porte en bandeau : « Organe des travailleurs de langue française de l’Amérique ».

Le rédacteur principal est Louis Goaziou[2],[3],[4]. La plupart des textes, essentiellement de la correspondance, ne sont pas signés ou par des signatures comme « un anarchiste », « un antipatriote », « L’premier venu ». À noter, au moins une lettre de Henri Zisly.

Le journal publie, en feuilleton, des biographies de August Spies et George Engel. Il rend compte d'une tournée de conférences en français de Joseph Tortelier.

ContexteModifier

Louis Goaziou prend la relève de Édouard David, un vétéran blanquiste de la période de la Première Internationale qui s’est ensuite rapproché des anarchistes et aux côtés duquel il a activement collaboré au Réveil des masses.

Goaziou consent tous les sacrifices personnels pour faire vivre contre vents et marées une presse révolutionnaire d’expression française, lançant successivement Le Réveil des mineurs, L’Ami des ouvriers (-), La Tribune libre (-) et enfin L’Union des travailleurs, dont la parution débute en et se poursuit sans interruption jusqu’en .

BibliographieModifier

  • La Sociale en Amérique. Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis, 1848-1922, sous la direction de Michel Cordillot, Éditions de l'Atelier, 2002, lire en ligne.
  • Michel Cordillot, Révolutionnaires du Nouveau Monde - Une brève histoire du mouvement socialiste francophone aux États-Unis, 1885-1922, Lux éditeur, 2009, (ISBN 978-2-89596-087-4).
  • Jean-Louis Roche, Le prolétariat universel, Lux éditeur, , lire en ligne.
  • Jean-François Bayart, Le Monde comme il va, AlterNantes FM, , lire en ligne.

NoticesModifier

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier