Le Phare du Dahomey

journal dahoméen fondé en 1929

Le Phare du Dahomey
Pays Drapeau du Dahomey Dahomey
Périodicité Bimensuelle puis hebdomadaire puis mensuelle
Prix au numéro 1,50 F CFA (1931)
Diffusion 800 ex. (1931)
Fondateur Augustin Nicoué
Date de fondation 1929
Éditeur Augustin Nicoué
Ville d’édition Cotonou

Le Phare du Dahomey est un journal dahoméen fondé en 1929.

PrésentationModifier

Créé à Cotonou en 1929[1],[2], Le Phare du Dahomey est à l'origine un bimensuel qui est tiré à 800 exemplaires en 1931[3]. Son fondateur est Augustin Nicoué, imprimeur de profession, qui a créé le titre à la suite du refus d'un autre journal, La Voix du Dahomey, de publier ses annonces commerciales[4].

En 1935, l'imprimerie Nicoué, qui édite le bimensuel, est composée d'onze hommes dont 5 apprentis[5].

Modeste bulletin d'informations et de publicité au départ, le bimensuel s'est progressivement transformé en journal politique. Il devient un hebdomadaire entre 1937 et 1939. Après plusieurs années sans paraître en raison de la Seconde Guerre mondiale, le journal publie un numéro mensuel à compter de juillet 1945[6].

Biographie du fondateurModifier

Augustin Nicoué est né à Agoué le 9 janvier 1895. Après avoir occupé plusieurs professions (commissaire-greffier au tribunal de Cotonou en 1912, employé au Chemin de fer du Dahomey en 1913, cabaretier-restaurateur vers 1920, imprimeur de cartes de visite en 1926...), il fonde Le Phare du Dahomey en 1929 et occupe le poste de directeur-gérant. Il meurt le 25 avril 1950 sur le paquebot qui le ramenait de France à Cotonou via une escale à Dakar[7]. Sa fille, Euphrasie Nicoué épouse Tanifeani, devient député de la 2e législature du Bénin en 1995[8].

Personnalités liéesModifier

Voir aussiModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

ArticleModifier

« Notre confrère « Le Phare du Dahomey », journal mensuel économique et d'informations, vient de créer, il y a quelque temps, un numéro spécial hebdomadaire, paraissant chaque jeudi. Cette édition hebdomadaire, d'une présentation impeccable et atrayante (sic), fait grand bonheur à son actif propriétaire-directeur, M. Augutin Nicoué, qui continue de travailler de toutes ses forces pour l'évolution de son pays. »

BibliographieModifier

  • (en) Committee for Inter-African Relations, Report on the press in West Africa, Ibadan, Nigeria, 1960, 133 p.
  • Gil-François Euvrard, La presse en Afrique occidentale française : des origines aux indépendances et conservée à la Bibliothèque nationale, Villeurbanne, École nationale supérieure des bibliothèques, , 105 p. (lire en ligne), p. 85.  
  • Marie-Soleil Frère, Presse et démocratie en Afrique francophone : les mots et les maux de la transition au Bénin et au Niger, Karthala, Paris, 2000, 540 p. (ISBN 2-86537-897-7) (texte remanié d'une thèse)

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Kamal Salhi, Francophone Studies : Discourse and Identity, Intellect Books, , 265 p. (ISBN 1902454057), p. 20
  2. (en) Patrick Manning, Slavery, Colonialism and Economic Growth in Dahomey, 1640-1960, Cambridge University Press, , 468 p. (ISBN 9780521523073), p. 269
  3. Gil-François Euvrard, La presse en Afrique occidentale française : des origines aux indépendances et conservée à la Bibliothèque nationale, Villeurbanne, École nationale supérieure des bibliothèques, , 105 p. (lire en ligne), p. 85
  4. (en) W. Joseph Campbell, The Emergent Independent Press in Benin and Côte D'Ivoire : From Voice of the State to Advocate of Democracy, Praeger, , 138 p. (ISBN 9780275963095), p. 41
  5. Clément Koudessa Lokossou, La presse au Dahomey 1894-1960 : Évolution et réaction face à l'administration coloniale, Paris, (lire en ligne), p. 48
  6. Augustin Nicoué, « Une éclipse partielle. Nous reprenons la plume. », Le Phare du Dahomey, no 1 (nouvelle série),‎ , p. 1 et 2
  7. « Augustin Nicoué n'est plus », Le Phare du Dahomey, no 50,‎ , p. 1 et 2
  8. Marie-Odile Attanasso, Femmes et pouvoir politique au Bénin des origines dahoméennes à nos jours, Cotonou, FES, , 220 p. (lire en ligne), p. 57
  9. Adrien Huannou, La littérature béninoise de langue française : des origines à nos jours, , 327 p. (ISBN 9782865371051, lire en ligne), p. 31 et p. 75
  10. Charles-Robert Ageron, Les chemins de la décolonisation de l’empire colonial français, 1936-1956, CNRS Éditions, , 564 p. (ISBN 9782222038276), p. 462
  11. Jacques Chevrier, Littérature nègre : Afrique, Antilles, Madagascar, Armand Colin, , 287 p., p. 34