Le Grand Dictionnaire terminologique

dictionnaire terminologique de l’Office québécois de la langue française
Le Grand Dictionnaire terminologique
Format
Langue
français, multilingue
Date
7 juin 2012
Lieu
Pays
Éditeur
Site web

Le Grand Dictionnaire terminologique (GDT), autrefois appelé Banque de terminologie du Québec (BTQ), est un dictionnaire terminologique de l'Office québécois de la langue française, mis à jour le 7 juin 2012[1] et contenant plus de trois millions de termes français et anglais (ainsi que des termes latins pour la taxonomie et la médecine) dans plus de deux cents domaines d'activité.

Le GDT peut être consulté gratuitement sur Internet. Il se veut la ressource la plus complète pour ce qui est des traductions des termes techniques de la langue anglaise au Canada.

FonctionnalitésModifier

Le Grand Dictionnaire terminologique permet de faire des recherches à la fois dans la liste des termes ainsi que dans les définitions et les notes. Il comporte plusieurs filtres afin d'affiner les recherches : la précision de l'expression, le domaine et le langue. Les termes sont également répertoriés par couleur selon leur utilisation : privilégiés (vert), restreints (jaune), déconseillés (rouge)[1].

RégionalismesModifier

Lorsque les traductions d'un mot diffèrent en français québécois et en français de France — c'est ainsi le cas de l'expression « cerebrovascular accident » (CVA)[2], qui est traduite par « accident cérébrovasculaire » (ACV) au Québec et par « accident vasculaire cérébral » (AVC) en France —, les deux formes sont présentées avec un paragraphe expliquant l'origine des termes, leur usage et leur conformité. Le GDT permet donc aux rédacteurs d'adapter leur écriture à leur public cible, qu'il soit nord-américain, européen ou africain.

Rectifications orthographiques de 1990Modifier

Le GDT applique les rectifications orthographiques de 1990 aux emprunts et néologismes[3]. Il leur donne aussi la priorité pour autant qu'elles figurent dans les dictionnaires usuels[3].

Respect des recommandationsModifier

Les recommandations du Grand dictionnaire terminologique ne sont pas toujours suivies d'effet.

Par exemple, bien que Le Grand Dictionnaire terminologique recommande d'employer « mercatique » à la place de « marketing », aucun enseignement de mercatique n'existe au Québec et aucun livre comportant « mercatique » dans le titre n'a été publié.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier