Ouvrir le menu principal

Le Gone du Chaâba (film)

film de Christophe Ruggia, sorti en 1997
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le film de Christophe Ruggia. Pour le roman dont il est adapté, voir Le Gone du Chaâba.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Gone du Chaâba.
Le Gone du Chaâba
Réalisation Christophe Ruggia
Scénario Christophe Ruggia
d'après le roman éponyme de Azouz Begag
Acteurs principaux
Sociétés de production Doriane Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de l'Algérie Algérie
Genre Comédie dramatique
Durée 96 minutes
Sortie 1998

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Gone du Chaâba est un film franco-algérien réalisé par Christophe Ruggia en 1997 et sorti en janvier 1998, adapté du livre autobiographique d'Azouz Begag.

SynopsisModifier

Adapté du livre autobiographique d’Azouz Begag, ce film raconte l’enfance d'Omar (nom donné à Azouz dans le film) dans un bidonville de la banlieue lyonnaise de 1963. Le mot « gone » est un mot du patois lyonnais désignant les enfants. Le Chaâba (ou bidonville) est un ensemble d’habitations précaire sans hygiène et misérable, mais où il règne tout de même l’entraide, la fraternité et la solidarité. Le film développe la vie quotidienne des immigrés, le racisme et la xénophobie, le rôle de l’école dans l’intégration... Mais il souligne aussi les différences entre les modes de vies, les disparités des richesses.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

NominationsModifier

Liens externesModifier