Le Feuillu

Le Feuillu
Une bête de mai nommée « Jack in the Green » à Kingston, Londres, au milieu des années 70
Une bête de mai nommée « Jack in the Green » à Kingston, Londres, au milieu des années 70

Type Fête païenne
Signification Rite paysan de type païen, célébration du retour du printemps
Lié à Arbre de mai

Le Feuillu est une fête populaire ancienne en Europe. marquant le retour du printemps.

TraditionsModifier

 
« Jack in the Green » danse avec le roi et la reine de mai au XVIIIe siècle à Londres
 
« Le Feuillu » à Onex (canton de Genève), en 2011

Le Feuillu, aussi écrit anciennement « Folliu  », « Folhiu  » ou « Foeillu »[1], est une fête qui se rattache à l'antique tradition des « quêtes de mai » répandues dans toute l'Europe[2]. Elle peut également être rapprochée de la « Fête du Fou » (le fou étant dérivé de fagus, hêtre) ainsi qu'à celle des « Maïentzets » ou encore à celle de l'arbre de mai[3].

En Angleterre, la même fête est nommée « Jack in the Green » (littéralement « Jacques dans le vert »).

Cette fête aurait été à l'origine un rite paysan de type païen[4], probablement d'origine celtique[5] et dont le but est de célébrer le retour du printemps[1].

RéintroductionModifier

La tradition a été réintroduite dans plusieurs communes du canton de Genève, en Suisse, depuis les années 1960[6].

En Angleterre, « Jack in the Green » a été réintroduit à Whitstable en 1976 et Rochester en 1980 (dans le Kent), ainsi qu'à Hastings en 1983 (Sussex).

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Fête du Feuillu », in Conf'Infos (bulletin d'information de la municipalité de Confignon), n°41, juillet 2006, p.2.
  2. « Le Jeu du Feuillu », site de l'Orchestre de Chambre de Carouge.
  3. « La tradition de la Fête du Feuillu »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), site de la commune de Plan-les-Ouates.
  4. « Fête du Feuillu », site du groupe de danse populaire genevois « Le Feuillu ».
  5. Le premier week-end de mai, on fête le Feuillu ; Rétablie dans le bassin genevois, cette tradition celtique perdure dans plusieurs communes du canton, site de la Tribune de Genève, 28.4.2004.
  6. Voir Le Feuillu (Genève).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :