Le Cabochon d'émeraude

livre de Maurice Leblanc

Le Cabochon d'émeraude
Image illustrative de l’article Le Cabochon d'émeraude
Lettrine de la nouvelle dans l'édition originale
Publication
Auteur Maurice Leblanc
Langue Français
Parution Drapeau de la France France, ,
Les Annales politiques et littéraires
Intrigue
Genre Nouvelle policière
Lieux fictifs Chez la princesse Olga
Personnages Le baron d'Enneris
La princesse Olga
Maxime Dervinol, fils d'un banquier
Nouvelle précédente/suivante

Le Cabochon d'émeraude est une nouvelle policière de Maurice Leblanc, parue dans Les Annales politiques et littéraires le .

Cette nouvelle, qui fait intervenir l'Agence Barnett, pourrait constituer la neuvième du recueil L'Agence Barnett et Cie. Elle a d'ailleurs été mise à la suite, en 1975, dans l'édition du Cercle du Bibliophile (Genève) sous le titre Les Exploits d'Arsène Lupin, et sous son titre, en appendice, dans d'autres éditions modernes du recueil.

Intrigue de départModifier

La princesse Olga, qui se targue devant ses amies de connaître Arsène Lupin, qui portait alors le pseudonyme Jim Barnett, va leur raconter comment, un jour, ce détective l'a fait rentrer en possession d'un bijou brusquement envolé alors qu'elle était seule en conversation avec un soupirant Maxime Dervinol, fils d'un banquier, qui, confus de cette gênante situation, ne savait plus à quel saint se vouer. Elle avait fait appel à Jim Barnett lui-même, mais c'est un de ses employés qui s'était présenté : le baron d'Enneris...

Sources bibliographiquesModifier

  • Maurice Leblanc, Le Cabochon d’émeraude, Paris, coll. « Les Annales politiques et littéraires », (lire sur Wikisource), p. 465-468
  • Volume 3 de la collection « Arsène Lupin » de Francis Lacassin (Bouquins, 1986 ; p.1024)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :