Ouvrir le menu principal

Laurier-Dorion

circonscription électorale provinciale du Québec, Canada
Laurier-Dorion

Circonscription électorale provinciale du Canada

Création 1992
Localisation
Province Drapeau : Québec Québec
Superficie 6,2 km2
Représentation politique
Député Andrés Fontecilla
Parti politique Québec solidaire
Démographie
Population 74 065 hab. (2016[1])
Électeurs 47 806 électeurs (2017[2])
Densité 11 946 hab./km2 (2016[1])

Laurier-Dorion est une circonscription électorale provinciale du Québec, située dans l'arrondissement Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension à Montréal. Elle est nommée en l'honneur de Wilfrid Laurier et Antoine-Aimé Dorion.

Il s'agit d'une circonscription urbaine composée de beaucoup de populations immigrantes (38 % en 2016), dont d'importantes communautés grecques et indiennes. 49,4 % des résidents ont le français comme langue maternelle[1].

Cette circonscription est relativement pauvre mais montre une amélioration des indicateurs économiques depuis 2011. En 2016, le taux de chômage y était de 9,6 % (2011 : 11,4 %) et le pourcentage de personnes vivant sous le seuil de faible revenu, 27,7 % (2011 : 32,6 %) [1],[3].

Sommaire

HistoriqueModifier

 
La circonscription de Laurier-Dorion de 2001 à 2017.
Précédée de: Laurier et Dorion

La circonscription de Laurier-Dorion a été créée en 1992 par la fusion d'une partie de Laurier (24 365 électeurs) et d'une partie de Dorion (19 248 électeurs). Lors des réformes de la carte électorale de 2001, 2011[4], et 2017[2], la circonscription est restée identique.

Territoire et limitesModifier

La circonscription de Laurier-Dorion est située dans la ville de Montréal. Elle comprend la partie de l'arrondissement Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension située au sud-ouest de l'avenue Papineau. Ses limites sud-ouest, nord-ouest et sud-est sont donc les mêmes que celle de l'arrondissement, soit respectivement : le boulevard de l'Acadie, l'Autoroute métropolitaine et la rue Jean-Talon prolongée par le chemin de fer[5].

  Maurice-Richard Viau  
Acadie N Gouin
O    Laurier-Dorion    E
S
Mont-Royal–Outremont

Liste des députésModifier

 
Christos Sirros est député de Laurier-Dorion de 1994 à 2004 pour le Parti Libéral
 
Gerry Sklavounos est député de Laurier-Dorion de 2007 à 2018
 
Andrés Fontecilla est député de Laurier-Dorion depuis 2018 pour Québec Solidaire
Liste des députés dans Laurier-Dorion
Années Député Parti
     1994 - 1998 Christos Sirros Libéral
     1998 - 2003
     2003 - 2004
     2004 - 2007 Elsie Lefebvre Parti québécois
     2007 - 2008 Gerry Sklavounos Libéral
     2008 - 2012
     2012 - 2014
     2014 - 2018
     Indépendant
     2018 - ... Andrés Fontecilla Québec solidaire

Légende: Les années en italiques indiquent les élections partielles.

Résultats électorauxModifier

Longtemps considéré comme un château fort libéral, Laurier-Dorion est passé aux mains du Parti québécois en 2004. Lors d'une élection partielle à la suite de la démission de Christos Sirros, Mme. Lefebvre gagne par 483 voix. La désaffection du PLQ par les électeurs d'origine grecque de la circonscription, déçus par la mise à l'écart du conseil des ministres de M. Sirros, auraient boudé les urnes, permettant au PQ de gagner l'élection par une courte majorité[6].

Lors des élections générales suivantes en 2007, le candidat libéral Gerry Sklavounos gagne les élections, de mêmes qu'aux trois élections générales suivantes. Après son retrait de la vie politique, suivant son expulsion du parti libéral à la suite d'allégations d'agressions sexuelles[7],[8], il est remplacé comme candidat libéral par son directeur de cabinet George Tsantrizos pour les élections de 2018.

En 2018, le PLQ subit une défaite marquée dans Laurier-Dorion, le candidat de Québec solidaire Andrés Fontecilla récoltant plus de 47% des intentions de vote, contre moins de 30% pour le PLQ. Le Parti québécois connaît quant à lui son pire résultat dans la circonscription, arrivent en quatrième place, avec moins de 8% des votes, derrière le candidat de la Coalition Avenir Québec[9].

RéférendumsModifier

Résultats référendaires dans Laurier-Dorion
Référendum % du OUI % du NON Taux de participation
     Référendum de 1995 37,22 % 62,78 % 94 %

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Directeur général des élections du Québec, « Dossiers socio-économiques », (consulté le 15 mai 2018).
  2. a et b Commission de la représentation électorale du Québec, « Rapport final », sur Directeur général des élections du Québec, (consulté le 15 mai 2018).
  3. Les informations de ce paragraphe pour 2011 sont tirées de : Directeur général des élections du Québec. 2011. Dossier Socio-économique. Laurier-Dorion. Québec: DGEQ.
  4. Pour la réforme de 2011, voir : Commission de la représentation électorale du Québec, La population bouge. La carte électorale change : La carte électorale du Québec 2011. Rapport final., Commission de la représentation électorale du Québec, , 60 p. (lire en ligne), p. 51.
  5. Commission de la représentation électorale du Québec, « Comparaison des cartes 2011-2017 », sur Directeur général des élections du Québec, (consulté le 15 mai 2018).
  6. Simon-Olivier Lorange, « La bataille de Laurier-Dorion », sur LaPresse+, (consulté le 7 octobre 2018)
  7. Simon Boivin, « Allégations d'agression sexuelle: Sklavounos exclu du caucus libéral », La Presse, (consulté le 18 avril 2017)
  8. Zone Politique - ICI.Radio-Canada.ca, « Des stagiaires disent avoir été sollicitées à répétition par Gerry Sklavounos », sur Radio-Canada.ca (consulté le 22 octobre 2016)
  9. DGEQ, « Résultats élections Québec 2018 », sur resultats.dgeq.org (consulté le 4 octobre 2018)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier