Laurent François Legendre

personnalité politique française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Legendre.
Laurent François Legendre
Fonction
Député
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 61 ans)
LambézellecVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Laurent François Legendre, né le et mort le , est un homme politique français.

BiographieModifier

Il naît le à Petit-Gorréquer en Lannilis, dans le Finistère, de Guillaume Legendre et Marie Latrian.

Reçu avocat au Parlement, il se fixe à Brest et est élu le avec Ildut Moyot député du Tiers état aux États généraux par 68 voix sur 117 votants. Il siège silencieusement dans la majorité réformiste. Pour se conforter aux vœux de ses commettants, il est le principal rédacteur du Bulletin de correspondance de la députation du Tiers état de la sénéchaussée de Brest qui paraît trois fois par semaine pendant toute la durée de l'Assemblée constituante. Il n'intervient guère d'une manière remarquée que dans la discussion autour du chef-lieu du département du Finistère, demandant à ce qu'il soit fixé à Landerneau au lieu de Quimper. L'état de sa santé « altérée par de longs travaux » ne lui permet pas de poursuivre la rédaction du bulletin au-delà du mois d'avril 1790.

Il fait partie du Comité de la marine et des colonies, est élu en octobre membre du tribunal de Brest et le 16 mars 1791 juge au tribunal de cassation pour le département du Finistère. Il ne fait pas partie d'autres assemblées.

Il meurt le à Lambézellec.

SourcesModifier

« Laurent François Legendre », dans Adolphe Robert et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, Edgar Bourloton, 1889-1891 [détail de l’édition]