Last Night a D.J. Saved My Life

chanson de Indeep, sortie en 1982

Last Night a D.J. Saved My Life est une chanson du groupe américain Indeep sortie en single en sur les labels Sound of New York et Becket Records. Elle a été incluse dans le premier album du même nom du groupe sorti en 1983[4].

Last Night a D.J. Saved My Life
Description de cette image, également commentée ci-après
Face A du single sorti aux États-Unis.
Single de Indeep
extrait de l'album Last Night a D.J. Saved My Life
Face B D.J. Delight
Sortie [1]
Enregistré 1982
Durée 4:16
5:38 (version longue)
Genre Post-disco[2],[3]
Format
Auteur-compositeur Michael Cleveland
Producteur Mike Cleveland, Reggie Thompson
Label Sound of New York
Becket Records (SNY-5102)

Singles de Indeep

La chanson, composée par Michael Cleveland et chantée par Réjane Magloire et Rose Marie Ramsey, est devenue un hit international du disco. Elle comporte également un rap à la fin, et plusieurs bruitages (crissements de pneus, sonnerie de téléphone et bruit d'une chasse d'eau que l'on tire) qui figurent sur le maxi-single.

Réception modifier

Accueil commercial modifier

Aux États-Unis, Last Night a D.J. Saved My Life atteint la dixième place du classement Billboard Hot Black Singles et la deuxième place du Billboard Hot Dance/Disco Club Play, mais n'a pas réussi à se classer dans le Billboard Hot 100, dans lequel il était devenu difficile pour des chansons post-disco à se classer au début des années 1980 en raison de la réaction anti-disco. En février 1983, le single atteint la 13e place au Royaume-Uni, et en mars 1983 aux Pays-Bas, à la 2e place du Top 40 néerlandais, du Nationale Hitparade et du TROS Top 50. Dans le classement européen diffusé sur Hilversum 3, l'Europarade, il atteint la 9e place.

En Belgique, il a atteint la deuxième place dans l'Ultratop 50 flamand ainsi que la première place du Top 30 diffusé sur Radio 2 de la BRT. Il s'est également classé à la cinquième place en Suisse, la douzième place en Autriche et la vingt-cinquième place en Nouvelle-Zélande. En Allemagne de l'Ouest, il s'est classé en dixième position.

En raison du succès limité des sorties ultérieures d'Indeep, le premier single du groupe a été son seul grand succès et la chanson a été qualifiée ultérieurement comme un succès sans lendemain[5].

Accueil critique modifier

Dans une critique parue dans le magazine Rolling Stone, la chanson est considérée comme « l'une des plus grandes chansons jamais écrites à propos du fait d'être une fille, d'écouter la radio ou d'une combinaison des deux » et, en 2005, les rédacteurs du magazine Blender l'ont classée à la 406e place de leur liste des 500 plus grandes chansons depuis votre naissance. En 2022, Rolling Stone l'a classée cinquième dans sa liste des 200 plus grandes chansons de danse de tous les temps[6].

Liste des pistes modifier

45 tours – États-Unis (1982, Sound of New York – SNY 602)[7]
NoTitreDurée
A.Last Night a D.J. Saved My Life4:16
B.D.J. Delight3:59
maxi 45 tours – Royaume-Uni (1982, Sound of New York – SNYL 1)[8]
NoTitreDurée
A1.Last Night a D.J. Saved My Life (Vocal)5:40
A2.Last Night a D.J. Saved My Life (Acapella)3:04
B.D.J. Delight6:58
B(a).Telephone Ringing Sound Effect0:37
B(b).Screeching Tires Sound Effect0:14
B(c).Flushing Toilet Sound Effect2:34

Crédits modifier

Musiciens
Production
  • Michael Cleveland, Reggie Thompson – production
  • Andy Wallace – ingénieur du son
  • Gene Griffin – producteur exécutif
  • Tony Humphries – mixage

Crédits adaptés du livret de l'album[10].

Classements et certifications modifier

Classements hebdomadaires modifier

Classement (1982–83) Meilleure
position
  Afrique du Sud (Springbok Top 20)[11] 7
  Allemagne de l'Ouest (Media Control)[12] 10
  Australie (Kent Music Report)[13] 86
  Autriche (Ö3 Austria Top 40)[14] 12
  Belgique (Flandre Ultratop 50 Singles)[15] 2
  Espagne (AFYVE)[16] 7
  États-Unis (Hot 100)[17] 101
  États-Unis (Hot Black Singles)[17] 10
  États-Unis (Hot Dance/Disco Club Play)[17] 2
  Europe (Europarade)[18] 9
  Finlande (Suomen virallinen lista)[19] 5
  France (SNEP)[20] 7
  Grèce (Pop & Rock)[21] 1
  Nouvelle-Zélande (RMNZ)[22] 25
  Pays-Bas (Nederlandse Top 40)[23] 2
  Pays-Bas (Nationale Hitparade)[24] 2
  Royaume-Uni (UK Singles Chart)[25] 13
  Suisse (Schweizer Hitparade)[26] 5
  Zimbabwe (ZIMA)[27] 1

Classements de fin d'année modifier

Classement (1983) Position
  Allemagne de l'Ouest (Media Control)[28] 60
  Belgique (Flandre Ultratop 50)[29] 50
  France (SNEP)[30] 45
  Pays-Bas (Nederlandse Top 40)[31] 43
  Pays-Bas (Nationale Hitparade)[32] 27

Certifications modifier

Région Certification Ventes/Streams
  Royaume-Uni (BPI)[33]   Argent 200 000

ventes/streaming selon la certification

Reprises modifier

En 1991, le chanteur québécois Jean Leloup y faisait allusion dans sa chanson 1990 (« Hier soir un DJ a sauvé mon âme avec cette chanson »).

Le musicien électro français Mr. Oizo s'est inspiré du titre de cette chanson pour son album sorti en 2000, Last Night a DJ Killed My Dog.

Mariah Carey a repris la chanson en 2001 sur son album Glitter. Le titre, accompagné de Busta Rhymes, Fabolous et DJ Clue, sort en single en 2002 et reçoit de bonnes critiques.

En 2001 également, les Black Eyed Peas ont repris ce titre qu'ils ont samplé et remixé dans la chanson Request Line sur l'album Bridging the Gap.

En 2002, le chanteur Tom Jones a repris Black Betty de Ram Jam sur la musique de Last Night a DJ Saved My Life, façon mashup.

En 2008, pour son Sticky & Sweet Tour, Madonna a également repris le refrain de la chanson au début de Music.

En 2010, elle est reprise dans la musique du ballet sur glace de Belfort.

En 2013, le titre est remixé par le groupe belge Milk Inc..

En 2014, le titre est à nouveau remixé, cette fois par le Français LeMarquis.

En 2020, c'est au tour du duo de rock nantais Ko Ko Mo de sortir une reprise du morceau[34],[35],[36].

Cinéma modifier

Le titre figure dans la bande originale du film Cashback.

Notes et références modifier

  1. (en) Lexis, « Greg Wilson "Floorfillers - December 1982" », sur Music Is My Sanctuary, (consulté le )
  2. Grow, Kory (May 2008). « Gorgoroth – Why the most dangerous true Norwegian black-metal band of the decade turned on itself » (version du sur Internet Archive). Revolver (68). (ISSN 1527-408X). Retrieved 29 October 2013. "the post-disco classic “Last Night a D.J. Saved My Life” by early-’80s New York crew Indeep"
  3. (en) Sal Cinquemani, « Mariah Carey – Glitter », Slant Magazine, (consulté le ) : « A cover of Indeep's 1982 post-disco classic "Last Night a DJ Saved My Life" personifies Carey's ambition like no other song she's ever recorded »
  4. (en) « Last Night a D.J. Saved My Life » (album), sur Discogs
  5. Chris Reynolds, « "Last Night a DJ Saved My Life" by Indeep - Today's One-Hit Wonder at 1 [VIDEO] », sur WBLK.com,
  6. Jon Dolan, Julyssa Lopez, Michaelangelo Matos et Claire Shaffer, « 200 Greatest Dance Songs of All Time », sur Rolling Stone, (consulté le )
  7. (en) « Last Night a D.J. Saved My Life » (single), sur Discogs
  8. (en) « Last Night a D.J. Saved My Life » (single), sur Discogs
  9. « 100% Vinyle : Last Night A DJ Saved My Life - Indeep », sur nostalgie.fr, (consulté le )
  10. Last Night a D.J. Saved My Life, Indeep, 1983, 33 tours, Sounds of New York, SNY 1201, États-Unis
  11. (en) « SA Charts 1965–March 1989 », sur rock.co.za
  12. (de) Offiziellecharts.de. GfK Entertainment. Offiziellecharts.de.
  13. Grant, « Every AMR Top 100 Single in 1983 »
  14. (de) Austrian-charts.com – Indeep – Last Night a D.J. Saved My Life. Ö3 Austria Top 40. Hung Medien.
  15. (nl) Ultratop.be – Indeep – Last Night a D.J. Saved My Life. Ultratop 50. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch.
  16. (es) Fernando Salaverri, Sólo éxitos: año a año, 1959–2002, Espagne, Fundación Autor-SGAE, (ISBN 84-8048-639-2), chap. 1
  17. a b et c « Last Night a D.J. Saved My Life (song by Indeep) ••• Music VF, US & UK hits charts », sur www.musicvf.com
  18. (nl) « Europarade: 1983-12 - Hitnoteringen », Hitnoteringen, (consulté le )
  19. (fi) Timo Pennanen, Sisältää hitin - 2. laitos Levyt ja esittäjät Suomen musiikkilistoilla 1.1.1960–30.6.2021, Helsinki, Kustannusosakeyhtiö Otava, (lire en ligne), p. 110
  20. Fabrice Ferment, « Top-Hebdo 14 mai 1983 », 40 ans de tubes 1960–2000: Les meilleures ventes de 45 tours & CD Singles, sur top-france.fr, Syndicat national de l'édition phonographique, (OCLC 469523661, consulté le )
  21. (en) « Greece Single Charts - Number Ones »
  22. (en) Charts.org.nz – Indeep – Last Night a D.J. Saved My Life. RMNZ. Hung Medien.
  23. (nl) Indeep – Top 40-artiesten. Nederlandse Top 40. Stichting Nederlandse Top 40.
  24. (nl) Dutchcharts.nl – Indeep – Last Night a D.J. Saved My Life. Single Top 100 (1974-1989). Hung Medien.
  25. (en) Archive Chart. UK Singles Chart. The Official Charts Company.
  26. (en) Swisscharts.com – Indeep – Last Night a D.J. Saved My Life. Schweizer Hitparade. Hung Medien.
  27. (en) « Number one hits in Zimbabwe »
  28. (de) « Top 100 Single-Jahrescharts », sur offiziellecharts.de, GfK Entertainment (consulté le )
  29. (nl) « Jaaroverzichten 1983 », sur Ultratop (consulté le )
  30. Fabrice Ferment, « TOP - 1983 », 40 ans de tubes 1960–2000: Les meilleures ventes de 45 tours & CD Singles, sur top-france.fr, Syndicat national de l'édition phonographique (OCLC 469523661, consulté le )
  31. (nl) « Top 100-Jaaroverzicht van 1983 », sur Dutch Top 40 (consulté le )
  32. (nl) « Jaaroverzichten – Single 1983 », sur dutchcharts.nl (consulté le )
  33. (en) « Royaume-Uni single certifications – Indeep – Last Night a DJ Saved My Life », British Phonographic Industry Entrez Last Night a DJ Saved My Life dans le champ Search. Sélectionnez titre dans le champ Search by. Sélectionnez « single » dans le champ « By Format ». Cliquez « Go »
  34. Mathieu David, « KO KO MO reprend Last Night a DJ Saved My Life », sur Oui FM, (consulté le ).
  35. « [Zapping 21] Une reprise explosive de " Last night a DJ saved my life " par le groupe français KO KO MO », sur rtbf.be (consulté le ).
  36. Florentine Pautet, « KO KO MO – Last Night a D.J Saved My Life », sur La Grosse Radio, (consulté le ).

Liens externes modifier