Langue des signes sud-africaine

Langue des signes sud-africaine
South African Sign Language (SASL) (en)
Pays Afrique du Sud
Nombre de locuteurs 235 000 (2011)[1]
ou 500,000 (2008)[1]
Classification par famille
Statut officiel
Langue officielle Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud (reconnue en 1996)
Codes de langue
ISO 639-3 sfs
IETF sfs
Glottolog sout1404

La langue des signes sud-africaine (en anglais : South African Sign Language, SASL), est la langue des signes utilisée par les personnes sourdes et leurs proches en Afrique du Sud. Il existe également un afrikaans signé.

Alphabet manuel pour la langue des signes sud-africaine

HistoireModifier

La langue des signes britannique (BSL) était utilisée pour les familles blanches parlant anglais. La première école pour sourds a été créée aux alentours de 1846. En 1881, une école pour enfant de familles parlant afrikaans commence à utiliser la BSL[1].

DialectesModifier

Plusieurs dialectes sont utilisés officieusement dans différentes écoles, dont neuf systèmes de langue des signes, 60 % liées à la BSL ou à la langue des signes australienne (Auslan), quelques-uns à la langue des signes américaine. La Fédération des Sourds d'Afrique du Sud encourage l'utilisation d'une variété standard[1].

UtilisationModifier

La langue des signes sud-africaine est comprise dans une certaine mesure par la plupart des personnes sourdes. Des interprètes sont fournis dans les tribunaux. Il existe actuellement 29 écoles pour 4 000 élèves sourds[1].

Reconnaissance légaleModifier

La « langue des signes » (mais pas spécifiquement la SASL) est reconnue dans la Constitution de l'Afrique du Sud en 1996 dans l'article 6(5a)[1].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f Ethnologue [sfs].

Liens externesModifier