Laila Storch

hautboïste américaine
Laila Storch
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 101 ans)
Orcas Village (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Soni Ventorum Wind Quintet (en) (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Instrument
Maître

Laila Storch, née le et morte le à Orcas Island, est une hautboïste américaine.

Biographie modifier

Laila Storch naît le [1] et grandit à Santa Rosa en Californie[2].

Alors qu'il est réfractaire à l'idée d'enseigner à l'élément féminin, elle est la première élève femme de Marcel Tabuteau et la première femme hautboïste diplômée du Curtis Institute of Music de Philadelphie[3].

Premier hautbois de l'Orchestre symphonique de Houston, elle joue également avec le National Symphony, l'Orchestre symphonique de Kansas City et l'Orchestre symphonique de Porto Rico (en). Elle se produit également en soliste au Festival Bach de Carmel (en), au Festival Bach de Bethlehem (en), au festival de Marlboro et au Festival Casals de Porto Rico. Elle est l'un des membres les plus anciens du Quintette à vent Soni Ventorum (en)[4].

Elle enseigne le hautbois au Conservatoire de musique de Porto-Rico (en) et est professeur émérite de l'université de Washington et professeur invité à l'université de l'Indiana et au Conservatoire central de musique de Pékin[4].

Laila Storch est aussi la biographe de son maître Marcel Tabuteau, hautboïste français fondateur de l'école américaine de hautbois et premier hautbois de l'Orchestre de Philadelphie sous la direction de Leopold Stokowski et Eugene Ormandy[5]. Tabuteau qui estimait impossible d'envisager de jouer du hautbois avant de savoir peler un champignon (métaphore du grattage des anches) lui fournit le titre de son ouvrage[6],[7].

Elle est dédicataire en 1985 de l'Impromptu II pour hautbois et piano de Claude Arrieu[8].

L'International Double Reed Society célèbre son centenaire en 2020, année du centenaire de la mort de Georges Gillet[9]. Elle meurt à 101 ans le à Orcas Island[2].

Publication modifier

Notes et références modifier

  1. (en) « 90th Birthday For Laila Storch », sur idrs.org
  2. a et b (en-US) Norman Lebrecht, « Pioneering Oboe dies, aged 101 », sur Slippedisc, (consulté le )
  3. (en) « Curtis Alumni Award Presented to Robert Fitzpatrick (Clarinet '68) and Laila Storch (Oboe '45) », sur curtis.edu
  4. a et b (en) Geoffrey Burgess, Bruce Haynes, The Oboe, New Haven, Conn, Yale University Press, , 418 p. (ISBN 0-300-09317-9, BNF 40170662)
  5. Lola Soulier, « Centenaire de la mort de Georges Gillet », sur marceltabuteau.com,
  6. (en) « Marcel Tabuteau First Hand », sur foxglovesystems.com
  7. Storch 2008.
  8. Claude Arrieu, Impromptu II (BNF 39611658)
  9. (en) « The International Oboe Community Celebrates Laila Storch at her Centenary », sur foxglovesystems.com

Liens externes modifier