Lag Spirit

association française de lutte contre le harcèlement scolaire
Lag Spirit
Lagspiritcouleurs-2.png
Logo de Lag Spirit
Fort ensembleVoir et modifier les données sur Wikidata
Histoire
Fondation
Cadre
Sigle
LSMCVoir et modifier les données sur Wikidata
Type
Forme juridique
Structure
9 chapitres régionaux
Objectif
Moto club luttant contre le harcèlement scolaire
Siège
Pays
Organisation
Site web
Identifiants
RNA

Lag Spirit est une association française fondée en mars 2017. Il s'agit d'un regroupement de clubs de motards, ayant pour but notamment de combattre le harcèlement scolaire.

NomModifier

En suédois, le terme « lag » signifie « équipe », le nom de l'association est donc proche de « esprit d'équipe »[1].

HistoriqueModifier

En mars 2017, des membres de la police, de la gendarmerie et des douanes créent à Paris un club qui a pour vocation principale de lutter contre le harcèlement scolaire en montrant aux enfants victimes qu'ils ne sont pas seuls, et, au besoin, en l'accompagnant sur ses trajets[1].

Branches régionalesModifier

En août 2022, l'association est divisée en neuf « chapitres » régionaux. La branche originelle parisienne se nomme « l'Original ». Les Noormannen correspondent à la branche normande[1]. « City of Popes » est la branche vauclusienne, « Ho-Norr » agit dans le Nord, les « Ariovistos » en Alsace. Les « Sorvind » sont localisés dans les Bouches-du-Rhône, les « Skordare » dans les Pyrénées-Orientales, les « Vegvisir » en Haute-Vienne ; enfin, les « Solvkysten » sont implantés en Gironde[2].

ActionsModifier

Face à des comportements de harcèlement scolaire, les Lag Spirit peuvent être contactés et viennent à la sortie des cours devant l'établissement scolaire pour chercher et escorter l'enfant victime. Le but n'est pas de se confronter directement aux harceleurs mais de donner à l'enfant l'assurance que des adultes sont présents pour l'aider[3],[4],[5].

Outre ces actions médiatisées, le groupe offre un suivi au long terme, incluant un accompagnement juridique, des conseils et un suivi dans la durée[6].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Un club de motards soutient un élève victime de harcèlement », Le Figaro,‎ (ISSN 1638-606X, lire en ligne).
  2. « Notre MC », Lag Spirit, (consulté le ).
  3. Yann Defacque, « Harcèlement scolaire : les anges gardiens à moto ont pris Louanne sous leurs ailes », Actu.fr,‎ (lire en ligne).
  4. « Une quinzaine de motards viennent chercher un élève harcelé », Sud Ouest,‎ (ISSN 1760-6454, lire en ligne).
  5. « Harcèlement scolaire : les héros de Lucas roulent en bécane, à Fuveau », La Provence,‎ (ISSN 2102-6815, lire en ligne).
  6. Romain Liger, « Un collégien harcelé est escorté par un club de motards », Moto Magazine,‎ (ISSN 1157-4437, lire en ligne).

Voir aussiModifier

Liens externesModifier