Ouvrir le menu principal
La nuit est mon royaume
Réalisation Georges Lacombe
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 110 min.
Sortie 1951

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La nuit est mon royaume est un film français réalisé par Georges Lacombe avec Jean Gabin (deuxième collaboration Lacombe-Gabin) et Simone Valère sorti en 1951 et pour lequel Jean Gabin reçut le prix d'interprétation masculine à Venise pour son rôle de Raymond Pinsard.

SynopsisModifier

Devenu aveugle à la suite d'un accident, un cheminot, chauffeur de locomotive à vapeur, doit s'adapter à sa nouvelle vie de non-voyant, notamment grâce aux soutiens de sa famille et d'autres non-voyants, dont une femme qui tombe sous son charme.

Aux commandes de sa locomotive, Raymond Pinsard est brûlé aux yeux par un jet de vapeur qui coûte la vie à son collègue. Malgré la douleur, il parvient seul à arrêter le train, évitant une catastrophe. Son courage est salué par la remise de la Légion d'honneur, mais il a perdu la vue. Bien que rassuré par le docteur Vaugeois qui lui promet de l'opérer dans huit à douze mois, Pinsard ignore que le médecin lui cache la vérité, préférant la réserver à sa mère : sa cécité est incurable.

Bien que soutenu par sa mère, son beau-frère Julien et sa sœur Germaine, Raymond se laisse aller au découragement. Pensant guérir, il refuse d'aller dans un centre de rééducation pour aveugles.

Ce n'est que par la ruse qu'il accepte d'y aller. Sur les conseils de sœur Gabrielle, une religieuse du centre, sa mère fait venir un réparateur radio aveugle, Jean Gaillard, pour dépanner une TSF qu'elle a volontairement sabotée. L'optimisme et le dynamisme de Gaillard sont d'un grand réconfort pour Pinsard qui décide d'aller au centre de rééducation pour travailler avec lui à l'atelier de réparation de radio.

Au centre, Pinsard rencontre Louise Louveau, institutrice aveugle de naissance qui donne des cours de braille et dont il tombe amoureux. Louise n'est pas insensible bien qu'elle soit fiancée à l'économe du centre, Lionel Moreau à qui, un soir, elle révèle le diagnostic pessimiste du médecin de Pinsard.

Lors de la fête annuelle du centre, Moreau - rongé par la jalousie - révèle à Pinsard, qu'il ne retrouvera jamais la vue. Désespéré, l'ancien cheminot décide de se suicider en se jetant sous un train, mais il est sauvé in extremis par Julien. Quelque temps plus tard, il décide de quitter le centre. Comprenant la lâcheté de Moreau, Louise décide de rompre avec lui.

Ce n'est que grâce à la ténacité et aux arguments de sœur Gabrielle, devenue aveugle, que Pinsard décide de retourner au centre, où il suit les cours de braille de Louise à laquelle il offre un bouquet de fleurs.

Fiche techniqueModifier

  • Tournage : dans les studios "Franstudio" de Saint-Maurice du 2 avril au 9 juin 1951 - Extérieurs en région parisienne (sur la ligne de chemin de fer entre Crépy-en-Valois et Ormoy-Villers)
  • Enregistrement : Western Electric - Laboratoire GTC Joinville
  • Production : LPC, avec la collaboration de Discina et Éclair Journal
  • Chef de production : Pierre Gerin
  • Directeur de production : Robert Prevost
  • Secrétaire de production : Marcelle Lequerrier
  • Distribution : Discina
  • Langue : français
  • Format : 1.37:1 - 35mm - Noir et blanc - Son monophonique
  • Genre : drame
  • Durée : 110 minutes
  • Dates de sortie en salles :
  • Visa d'exploitation : 10333

DistributionModifier

Récompenses et distinctionsModifier

Box-officeModifier

Autour du filmModifier

Notes et référencesModifier

  1. (fr) « La nuit est mon royaume (1951) », sur Box Office Story, 21 mars 2011.

Liens externesModifier