Ouvrir le menu principal

La Maison où j'ai grandi

album de Françoise Hardy, sorti en 1966
(Redirigé depuis La maison où j'ai grandi)
La Maison où j’ai grandi

Album de Françoise Hardy
Sortie 1966
Enregistré Studio Pye, Londres
Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Durée 29 min 45 s
Genre Variété
Producteur Jacques Wolfsohn
Label Disques Vogue

Albums de Françoise Hardy

La Maison où j’ai grandi est le sixième album, édité en France et à l'étranger, de la chanteuse Françoise Hardy. Sans titre à l'origine[1], cet album est identifié ici par celui de son principal succès. L’édition originale est parue en France, en novembre 1966.

Mise en perspective de l'albumModifier

En Italie, du 27 au , Françoise Hardy participe au 16e Festival de la chanson italienne de Sanremo pour interpréter Parlami di te, écrite par Vito Pallavicini, sur une musique de Edoardo Vianello[2]. Ce dernier, y défend une autre chanson, Ci sono cose più grandi, que Françoise retient pour en faire une version française (Il est des choses). Est aussi présent, le chanteur Adriano Celentano, avec une création autobiographique : Il ragazzo della via Gluck[3]. Celle-ci n’est pas sélectionnée pour la finale, mais, séduite par cette chanson, la chanteuse souhaite l’adapter pour son cinquième album en français. Elle deviendra une des chansons les plus marquantes de sa carrière. Elle est classée 2e au mois de juin 1966, dans le hit-parade de l’émission de radio « Salut les Copains ». Une seconde chanson, Rendez-vous d’automne, sera classée 7e dans ce même Top 50 en novembre[4].

Édition originale de l'albumModifier

Note : En 1966, grâce au système de gravure universelle mis au point par Vogue, le « Scope Process », les disques stéréophoniques peuvent être écoutés en monophonie sur un électrophone mono ou en stéréophonie sur une platine tourne-disques stéréo.

  France, 15 novembre 1966 : disque microsillon 33 tours/30 cm. Disques Vogue/Vogue international industries (CLD 702-30), stéréo/mono.
Pochette ouvrante[5] : photographies réalisées par Jean-Marie Périer de « Salut les copains ».

Liste des chansonsModifier

Les 12 chansons qui composent le disque ont été enregistrées en stéréophonie. Françoise Hardy est accompagnée par l’orchestre de Johnny Harris sur neuf titres et par celui de Charles Blackwell sur Rendez-vous d’automne, Il est des choses et La Maison où j’ai grandi.

Face A
No TitreParolesMusique Durée
1. Je changerais d’avis (Se telefonando[6])Jacques Lanzmann et F. HardyEnnio Morricone 2:53
2. Si c’est çaFrançoise HardyFrançoise Hardy 2:09
3. Rendez-vous d’automneJean-Max RivièreGérard Bourgeois 2:40
4. Je serai là pour toiFrançoise HardyFrançoise Hardy 2:24
5. Peut-être que je t’aimeFrançoise HardyFrançoise Hardy 2:12
6. Il est des choses (Ci sono cose più grandi[7])Françoise HardyEdoardo Vianello 2:31
Face B
No TitreParolesMusique Durée
1. CommeFrançoise HardyFrançoise Hardy 1:54
2. Mes jours s’en vontFrançoise HardyFrançoise Hardy 2:26
3. Qu’ils sont heureuxEddy MarnayAndré Popp 2:21
4. Surtout ne vous retournez pasFrançoise HardyFrançoise Hardy 2:20
5. Tu es un peu à moiFrançoise HardyFrançoise Hardy 2:14
6. La Maison où j’ai grandi (Il ragazzo della via Gluck[8])Eddy MarnayAdriano Celentano 3:39

Discographie liée à l’albumModifier

– SP (Single Playing) = Microsillon 45 tours 2 titres
– EP (Extended Playing) = Microsillon 45 tours 4 titres (super 45 tours)
– LP (Long Playing) = Microsillon 33 tours/30 cm
– CD (Compact Disc) = Disque compact

Première édition française des chansonsModifier

Nota bene : Dans les années soixante, l’industrie discographique française est axée en priorité sur la vente de super 45 tours. Les nouvelles chansons de Françoise Hardy sont donc d’abord éditées sur ces supports.

  1. La Maison où j’ai grandi (Il ragazzo della via Gluck), (Eddy Marnay, adaptation du texte de Luciano Beretta (it) et Miki Del Prete (it) / Adriano Celentano.
  2. Tu verras (Guy Bontempelli).
  • Juin 1966 : EP, disques Vogue/Vogue international industries (EPL 8427).
  1. La Maison où j’ai grandi (Il ragazzo della via Gluck), (Eddy Marnay, adaptation du texte de Luciano Beretta (it) et Miki Del Prete (it) / Adriano Celentano.
  2. Tu verras (Guy Bontempelli).
  3. Il est des choses (Ci sono cose piu’ grandi), (F. Hardy, adaptation du texte d’Eliana De Sabata / Edoardo Vianello).
  4. Je ne suis là pour personne (F. Hardy).
  • Novembre 1966 : EP, disques Vogue/Vogue international industries (EPL 8487).
  1. Je changerais d’avis (Se telefonando), (Jacques Lanzmann et F. Hardy, adaptation du texte de Ghigo De Charia et Maurizio Costanzo / Ennio Morricone).
  2. Comme (F. Hardy).
  3. Rendez-vous d’automne (Jean-Max Rivière / Gérard Bourgeois).
  4. Peut-être que je t’aime (F. Hardy).
  • Décembre 1966 : EP, disques Vogue/Vogue international industries (EPL 8511).
  1. Si c’est ça (F. Hardy).
  2. Surtout ne vous retournez pas (F. Hardy).
  3. Je serai là pour toi (F. Hardy).
  4. Qu’ils sont heureux (Eddy Marnay / André Popp).

Premières éditions étrangères de l’albumModifier

  •   Argentine, 1966 : LP, Yo cambiaria de opinion, Opus/disques Vogue (LVMS 26506).
  •   Italie, 1966 : LP, disques Vogue/Vogue international industries (CLD 702-30).
  •   Japon, 1966 : LP, disques Vogue/Vogue international industries (YX 8041).
  •   Uruguay, 1966 : LP, Yo cambiaria de opinion, disques Vogue/Vogue international industries (LVMS 26506).
  •   Brésil, 1967 : LP, Je changerais d'avis, disques Vogue/Vogue international industries/Rozenblit (LP 40354).
  •   Mexique, 1967 : LP, El muchacho de la calle Gluck, disques Vogue/Gamma (GX 01-236).
  •   Australie, 1968 : LP, Françoise in Love, disques Vogue/Vogue international industries (SVL 933.540).
  •   Canada, 1968 : LP, La Maison où j’ai grandi, disques Vogue (VC 6024).
  •   Nouvelle-Zélande, 1968 : LP, Françoise in Love, disques Vogue/Vogue international industries (SVL 933-540).

Réédition française de super 45 toursModifier

  • 1991 : CD, Vogue, « Collector-CD » vol. 13 (191 044).
  1. La Maison où j’ai grandi (Il ragazzo della via Gluck), (Eddy Marnay, adaptation du texte de Luciano Beretta (it) et Miki Del Prete (it) / Adriano Celentano.
  2. Tu verras (Guy Bontempelli).
  3. Il est des choses (Ci sono cose piu’ grandi), (F. Hardy, adaptation du texte d’Eliana De Sabata / Edoardo Vianello).
  4. Je ne suis là pour personne (F. Hardy).

Rééditions françaises de l’albumModifier

  • 1970 : LP, Disques Vogue/Vogue international industries (CLD 702-30), mono↔stéréo.
  • Printemps 1974 : LP, Disques Vogue/Vogue international industries (CLD 702-30), stéréo universelle.
  • 1996 : CD (jewel case), Disques Vogue/BMG (7 43213 80062 2).
  •  : LP (vinyle orange), La Maison où j’ai grandi, Disques Vogue/Legacy/Sony Music (8 89854 39761 6).


Rééditions étrangères de l’albumModifier

  •   Afrique du Sud, 1967 : LP, disques Vogue/Vogue International Industrie (stereo SVG22).
  •   Australie, 1967 : LP, Françoise in Love, disques Vogue/Vogue International Industrie (stereo L-33540).
  •   États-Unis, 16 octobre 2015 : CD, La Maison où j'ai grandi, Light in the Attic Records/Future Days Recordings (FDR 618).
  •   États-Unis, 29 janvier 2016 : LP, La Maison où j'ai grandi, Light in the Attic Records/Future Days Recordings (FDR 618).

Réédition française des titres de l’album sous compilationModifier

Chansons adaptées en langues étrangèresModifier

Je changerais d’avis
  •   Australie, 1966 : I Will Change My Life (J. More), SP, Vogue International/Phono Vox Record (SPV 6017).
Rendez-vous d’automne
  •   Royaume-Uni, 1966 : Autumn Rendezvous (Meredith), EP, Françoise Hardy, Pye Records/disques Vogue/Vogue international industries (VRE 5018), UK.
Il est des choses
  •   Finlande, 1967 : Jäät Tyhjää Katsomaan (J. Petersen et Ulf Erik), LP, Anki, Sateen Jälkeen, Top Voice/PSO (TOP-LP 504), Finland.

Reprises de chansonsModifier

La Maison où j’ai grandi
Je changerais d’avis
Je ne suis là pour personne

Chansons choisies pour le cinémaModifier

Je ne suis là pour personne
La Maison où j’ai grandi

Notes et référencesModifier

  1. Seul le prénom, Françoise, apparaît sur la couverture de la pochette.
  2. Sélectionnée pour la finale, elle fut classée à la 14e place.
  3. La Via Gluck se trouve près de la gare centrale de Milan. C'est dans cette rue qu'Adriano Celentano a vu le jour.
  4. Jukebox Magazine no 105 de juin 1996.
  5. La couverture : un simple volet en carton, glacé au recto, mat au verso. À l’ouverture, les parties gauche et droite dévoilent de nombreuses photographies de l’artiste et la liste des chansons contenues dans le disque. Ce dernier est logé dans la partie droite ; pour l’extraire ou le ranger, la pochette doit être grande ouverte.
  6. Titre de la chanson originale, écrite par Ghigo De Charia et Maurizio Costanzo, enregistrée par Mina en 1966 : LP, Studio Uno 66, (Ri-Fi RFL LP 14016) et SP, Se telefonando/No Se telefonando – No, Disco→+Manifesto (RI-FI 16152), It.
  7. Titre original de la chanson écrite par Eliana De Sabata, interprétée par Tony Renis en 1966 : SP, Ci sono cose piu’ grandi – La ragazza di Liverpool, RCA Italiana (PM45 3364), It.
  8. Titre original de la chanson écrite par Luciano Beretta (it) et Miki Del Prete (it), interprétée par Adriano Celentano en 1966 : SP, Sanremo 66, Il ragazzo della via Gluck – Chi era lui, Clan Celentano (ACC 24032), It.
  9. Premier 45 tours 2 titres édité par la maison Vogue.
  10. a et b Ce CD est indissociable du coffret La Collection 62 - 66.
  11. N'ayant pas bénéficié d'une sortie sur les écrans français, ce long métrage fut diffusé en tant que téléfilm sur Arte, le .

Lien externeModifier