Ouvrir le menu principal

La Vie privée d'Henry VIII

film sorti en 1933
La Vie privée d'Henry VIII
Description de cette image, également commentée ci-après

Titre original The Private Life of Henry VIII
Réalisation Alexander Korda
Scénario Lajos Biró
Arthur Wimperis
Acteurs principaux
Sociétés de production London Film Productions
United Artists
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie dramatique
Film biographique
Film historique
Durée 97 minutes
Sortie 1933

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Vie privée d'Henry VIII (The Private Life of Henry VIII) est un film américano-britannique réalisé par Alexander Korda, sorti en 1933.

Ce film évoque la vie privée tourmentée du roi d'Angleterre Henry VIII à travers ses mariages successifs souvent fatals pour ses épouses.

SynopsisModifier

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Chanson du filmModifier

  • "What Shall I Do for Love", paroles et musique de Henry VIII

Récompenses et distinctionsModifier

À noterModifier

  • Après plusieurs versions du script, le scénario, qui devait à l'origine se limiter à l'histoire d'Henry VIII et Anne de Clèves, a été développé pour finalement traiter de cinq autres épouses du roi.
  • Alexander Korda eut des difficultés à trouver un financement car les projets portant sur cette époque étaient mal vus, on lui conseilla même d'enlever Henry du titre.
  • En fin de compte, avec l'aide de Richard Norton et Murray Silverstone, United Artists, qui cherchait un nouveau film à distribuer, accepta de verser plusieurs milliers de livres.
  • Plus tard, alors que le film était en tournage, Korda manquait encore des fonds nécessaires et pour faire des économies, les décors ont été construits à bon marché, les mêmes costumes ont été portés tout au long du film, et les acteurs ont accepté de réduire leur salaire en attendant la sortie du film.
  • Le film a connu un énorme succès en France. En 1937 Christian-Jaque dans son film François Ier fait dire un lapsus à Fernandel qui présenté à Henry VIII l'appelle Laughton avant de se reprendre.
  • Le film rapporta près de 500 000 $ rien qu'aux États-Unis, prouvant ainsi qu'une production britannique pouvait concurrencer Hollywood[1].

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. Selon une note sur le site de l'AFI (Cf. lien externe)