La Terre outragée

film sorti en 2011
La Terre outragée
Titre original Land of Oblivion
Réalisation Michale Boganim
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Drapeau de la Pologne Pologne
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Sortie 2012

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Terre outragée est un film réalisé par Michale Boganim, sorti au cinéma en France le .


SynopsisModifier

Le , c'est le printemps dans la ville de Pripiat, voisine de Tchernobyl, et ville modèle en Ukraine. Elle attend d'inaugurer sa grande roue, tout en préparant le défilé du 1er mai, et la population jouit de la douceur et du soleil. Le petit Valéry plante avec son père Alexei un pommier. Anya et Piotr, tout amoureux, vont se marient. Le garde-forestier Nicolaï marque des arbres. Mais le mariage est interrompu par un incendie à la centrale nucléaire. Piotr est réquisitionné pour intervenir, et Anya ne le reverra jamais. La pluie se met à tomber, contaminant tout. Alexei, ingénieur, au courant de ce qui se passe, fait fuir sa famille, puis tentera d'aider désespérément la population, sans toutefois pouvoir enfreindre l'interdiction de parler imposée par les autorités, puis préfère disparaître et sombrera dans une douce folie. Ce n'est qu'après quelques jours que la population est évacuée, et les villages alentours détruits, sans la moindre explication, alors que quelques-uns, comme Nicolaï, décident de rester. 10 ans plus tard, on retrouve Anya, devenue guide touristique dans la Zone, et qui ne peut la quitter malgré la promesse à un amant français, et Valery qui cherche à retrouver son père, dont il ne peut croire qu'il est mort. Les personnages ne peuvent ni oublier, ni avancer.

À propos du filmModifier

 
La ville fantôme de Pripiat.

Cette fiction est partiellement tournée en Ukraine en 2011, la même année que paraît Un samedi comme les autres (Innocent Saturday, en anglais), d'Alexandre Mindadze. Le film a pour cadre la ville de Pripiat et les suites de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl du . Il se focalise sur le ressenti d'habitants ordinaires, et sur les difficultés psychologiques qui perdurent des années après la catastrophe[1].

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Nominations et récompensesModifier

  • Le film remporte le prix du public au festival international du film d'Angers en 2012[2].
  • Il a été sélectionné aux festivals de Venise, Toronto, Tokyo, Sao Paulo, Chicago et Munich.
  • Film lauréat de la Fondation Gan pour le cinéma en 2009[3]

Notes et référencesModifier

  1. (en) Leslie Felperin, « Land of Oblivion », sur Variety, (consulté le 30 janvier 2020)
  2. « Cycle Angers-scénarios long métrage », sur France Culture.
  3. « LA TERRE OUTRAGEE - Fondation Gan pour le cinéma » (consulté le 2 août 2016)

Liens externesModifier