Ouvrir le menu principal

La Pomme (Star Trek)

épisode de Star Trek

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Pomme.
Article principal : Star Trek (série télévisée).

La Pomme
Épisode de Star Trek
Titre original The Apple
Numéro d'épisode Saison 2
Épisode 5
Code de production 603-38
Réalisation Joseph Pevney
Scénario Max Ehrlich
Gene L.Coon
Directeur de la photographie Jerry Finnerman
Diffusion États-Unis :
France :
Chronologie
Liste des épisodes de Star Trek

La Pomme (The Apple) est le cinquième épisode de la deuxième saison de la série télévisée Star Trek. Il fut diffusé pour la première fois le sur la chaîne américaine NBC.

Sommaire

SynopsisModifier

Lors de leur visite sur la planète Gamma Trianguli VI, l'équipage de l'Enterprise croit trouver une planète paradisiaque, mais ils s'aperçoivent vite que chaque plante est piégée et que tous les habitants adorent un dieu étrange.

DistributionModifier

Acteurs principauxModifier

Acteurs secondairesModifier

RésuméModifier

Une mission d'exploration venue de l'Enterprise se téléporte sur la planète Gamma Trianguli VI, une planète semblable à un paradis tropical. Elle est composée du capitaine Kirk, du docteur McCoy, de du lieutenant Chekov, de Spock et de quelques autres membres secondaires du vaisseau, dont la Yeoman Martha Landon avec laquelle Chekov semble avoir une relation. Toutefois la planète s'avère hostile : les plantes envoient des dards empoisonnés, certains rochers sont explosifs et de violents orages peuvent apparaître en quelques secondes. Après la mort de plusieurs membres, la mission tente de rentrer au vaisseau mais la téléportation ne fonctionne plus. L'ingénieur Montgomery Scott les informent qu'une étrange force les en empêche. Celle-ci se met petit à petit à attirer l'Enterprise vers la surface de la planète.

Kirk découvre un indigène, du nom d'Akuta qui les espionne derrière un buisson. Celui-ci se nomme Akuta et est le chef d'un peuple lui-même nommé les « nourrisseurs de Vaal ». Vaal est le dieu qu'il loue et celui-ci lui parle directement en s'adressant à lui via des antennes qu'il possède sur sa tête. Kirk suspecte Vaal d'être responsable de la force qui attire le vaisseau et il demande à le voir. Akuta l'emmène vers une formation en forme de bouche de serpent dans laquelle les habitants doivent nourrir leur dieu, toutefois un champ de force empêche l'équipage de l'Enterprise de s'y approcher. Spock reconnait qu'il s'agit en réalité d'une immense machine.

Accueilli dans le village des indigènes, l'équipe d'exploration apprend qu'ils n'ont pas d'enfants et que parfois Vaal leur envoie un "remplaçant" quand l'un d'entre eux meurt. Du reste, leur population est restée à un stade très primitif et lorsque McCoy examine certains d'entre eux, il découvre qu'ils ne vieillissent pas et son quasiment immortels. Bien que tout rapport sexuel soit interdit, deux indigènes observent Chekov et Martha s'embrasser et tentent de faire de même. Ils sont réprimandés par Akuta et reçoivent de Vaal l'ordre de tuer les explorateurs.

Après la mort d'un des membres de l'équipage, une bagarre s'engage entre eux et les indigènes, qui, n'étant pas entraînés pour la guerre, perdent. Kirk apprend que le vaisseau va bientôt s'écraser sur Gamma Trianguli VI et demande à Scotty de tirer des lasers contre la caverne en forme de serpent. Après un petit moment de résistance, celle-ci explose. L'Enterprise est libérée du rayon tracteur. Kirk annonce aux habitants de la planète qu'ils sont enfin libres, vont vivre une vie normale et pouvoir enfanter. A bord du vaisseau, Spock est dubitatif. Il se demande si leur action n'a pas eu pour conséquence de sortir une population du jardin d'Eden et compare l'équipe d'exploration à la pomme qu'avala Eve.

ContinuitéModifier

  • Ni Hikaru Sulu et ni Uhura n'apparaissent dans cet épisode.
  • La directive première, obligeant l'équipe de l'Enterprise à ne pas interférer dans les affaires des peuples inférieurs est une nouvelle fois discutée ici.

ProductionModifier

ÉcritureModifier

L'épisode fut le seul script écrit par l'auteur de science-fiction Max Ehrlich. Proposé en avril 1967 le script final fut terminé le 20 juin 1967 avant d'être réécrit partiellement par le producteur Gene L. Coon au cours des mois de juin et juillet 1967. Dans la première version, Kirk voyageait seul dans l'univers parallèle où la fédération était en guerre contre une race nommé les Tharns.

TournageModifier

Le tournage eut lieu du 14 au 24 juillet 1967 dans les studios de la compagnie Desilu sur Gower Street à Hollywood sous la direction de Joseph Pevney[1].

La robe portée par Celeste Yarnall était le costume de Grace Lee Whitney, l'actrice qui jouait la Yeoman Janice Rand dans la première saison.[2] Durant le tournage, l'acteur Jay Jones, qui joue le rôle de l'enseigne Mallory fut blessé lors de la scène d'explosion.

Post-productionModifier

Le compositeur Fred Steiner adaptera la musique qu'il avait composé pour le thème des Romuliens dans l'épisode Zone de terreur afin de faire le thème de l'Empire.

Diffusion et réception critiqueModifier

Diffusion américaineModifier

L'épisode fut retransmis à la télévision pour la première fois le sur la chaîne américaine NBC en tant que cinquième épisode de la deuxième saison.

Diffusion hors États-UnisModifier

L'épisode fut diffusé au Royaume Uni le sur BBC One[3].

En version francophone, l'épisode fut diffusé au Québec en 1971. En France, l'épisode est diffusé le lors de la rediffusion de l'intégrale de Star Trek sur La Cinq.

Réception critiqueModifier

L'épisode a été retenu par les fans de la série pour le nombre de mort des membres portant une tunique rouge, qui a l'exception de la Yeoman Martha Landon, se font tous tuer de manière accidentelle.

Dans un classement pour le site Hollywood.com Christian Blauvelt place cet épisode à la 20e position sur les 79 épisodes de la série originelle trouvant que l'épisode pose bien la question "peut-on forcer quelqu'un à être libre"[4]. Pour le siteThe A.V. Club Zack Handlen donne à l'épisode la note de B- considérant que Kirk fait ingérence en décidant pour un peuple qui ne lui a rien demandé, ce qui lui rappelle l'action des États-Unis sur les populations du Moyen-Orient.[5].

Hommages et inspirationsModifier

  • La tunique de Spock déchirée par l'éclair dans cet épisode fut vendue lors d'enchères pour une convention de science-fiction en 1967.
  • Les plantes envoyant des dards empoisonnés seront reprises en 1991 dans l'adaptation en jeux vidéo sur NES Star Trek: 25th Anniversary
  • La version française du dialogue entre Spock et Chekov lors de cet épisode sert d'introduction au morceau "Spock around the clock" sur l'album Houlala II "la mission" du groupe Ludwig von 88.

Adaptations littéraireModifier

L'épisode fut romancé sous forme d'une nouvelle de 20 pages écrite par l'auteur James Blish dans le livre Star Trek 6 un recueil compilant différentes histoires de la série et sortit en avril 1972 aux éditions Bantam Books[6].

Hendorff, un comic publié en 2012 chez IDW Comics raconte les événements de cet épisode mais avec les personnages issues de la série de films Star Trek de 2009. Dans cette version, les membres d'équipage vêtus de tuniques rouges survivent.

Éditions commercialesModifier

Aux États-Unis, l'épisode est disponible sous différents formats. En 1988 et 1990, l'épisode est sorti en VHS et Betamax[7]. L'épisode sortit en version remastérisée sous format DVD en 1999 et 2004[7].

L'épisode connu une nouvelle version remasterisée sortie le 1er mars 2008 : l'épisode fit l'objet de nombreux nouveaux effets spéciaux, notamment les plans de la planète Gamma Trianguli VI vue de l'espace, les plans de l'Enterprise qui ont été refait à partir d'images de synthèse. Les effets des éclairs ainsi que les tirs de lasers contre la caverne ont été aussi retouchés. Cette version est comprise dans l'édition Blu-ray, diffusée en septembre 2009[8].

En France, l'épisode fut disponible avec l'édition VHS de l'intégrale de la saison 2 en 2000. L'édition DVD est sortie le 18 novembre 2004 et l'édition Blu-ray le 27 avril 2009.

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Herbert Franklin Solow et Robert Justman, Inside Star Trek The Real Story, Simon & Schuster, , 204 p. (ISBN 0-671-00974-5)
  2. Marc Cushman et Susann Osbor, These Are the Voyages: TOS Season Two, Jacobs Brown Press,
  3. (en) Asherman, Allan, The Star Trek Compendium, Titan Books, (ISBN 0-907610-99-4)
  4. (en) Christian Blauvelt, « Ranking All 79 'Star Trek: The Original Series' Episodes from Worst to Best » [archive du ], Hollywood.com (consulté le 18 décembre 2015)
  5. (en) Zack Handlen, « "The Apple" / "The Doomsday Machine" », The A.V. Club,‎ (lire en ligne)
  6. (en) Jeff Ayers, Voyages of Imagination, New York, Pocket Books, [détail de l’édition] (ISBN 978-1-4165-0349-1)
  7. a et b (en) Steve Kelley, Star Trek: The Collectables, Iola, WI, Krause Publications, [détail de l’édition] (ISBN 978-0-89689-637-6)
  8. (en) James Hunt, « Star Trek: The Remastered Series Seasons 1, 2 & 3 review » [archive du ], Den of Geek, (consulté le 19 décembre 2015)