Ouvrir le menu principal

La Main à couper

film de Étienne Périer, sorti en 1974
La Main à couper
Réalisation Étienne Périer
Scénario Étienne Périer
Dominique Fabre
Charles Spaak
(d'après l'œuvre de Pierre Salva)
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de l'Italie Italie
Genre Film dramatique
Film policier
Durée 90 minutes
Sortie 1974

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Main à couper (titre italien : Cadavere di troppo) est un film franco-italien réalisé par Étienne Périer, tourné en 1973 et sorti en salles en 1974.

SynopsisModifier

Hélène Noblet vit une existence paisible : un mari médecin, Georges, deux enfants gentils, Daniel et Nadine et un magasin d'antiquités qu'elle tient par plaisir avec une amie Pascale, une jolie maison, de l'argent... et un amant, Philippe, plus jeune qu'elle - un ami de son fils - qu'elle retrouve chaque mardi. Tout continuera dans le mieux si, un mardi, Hélène ne trouvait pas Philippe assassiné. Après avoir récupéré un carnet compromettant, Hélène, en sortant de l'immeuble, s'aperçoit du vol de sa voiture... qu'elle retrouve là où elle l'avait laissée, le lendemain, après avoir signalé cette disparition à la police. En revanche, le carnet compromettant a disparu de son sac.

Le meurtre s'étale maintenant à la une des journaux. Daniel avoue à Moureu, l'inspecteur chargé de l'enquête, avoir eu une altercation avec Philippe, peu avant son décès, ce qui fait de lui le suspect n°1. Hélène reçoit par deux fois la visite d'un maître-chanteur : Henricot. Lorsqu'elle s'apprête à lui verser les cinq millions qu'elle a rassemblés en vendant ses bijoux, elle s'aperçoit que quelqu'un a remplacé les billets par du papier journal. La jeune femme s'affole : le carnet disparu, la voiture retrouvée, l'argent échangé..., n'est-ce pas son mari qui, par vengeance, l'emprisonne dans une machination diabolique ?

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier