Ouvrir le menu principal

La loi, c'est la loi

film sorti en 1958
(Redirigé depuis La Loi, c'est la loi)
La loi, c'est la loi
Description de cette image, également commentée ci-après
Fernandel et Totò dans La loi, c'est la loi (1958)

Titre original La legge è legge
Réalisation Christian-Jaque
Scénario Jacques Emmanuel
Jean-Charles Tacchella
Acteurs principaux
Sociétés de production Filmsonor Marceau
Les Films Ariane
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de l'Italie Italie
Genre Comédie
Durée 95 minutes
Sortie 1958

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La loi, c'est la loi (La legge è legge, version italienne) est un film franco-italien de Christian-Jaque sorti en 1958. Ce film est inspiré du film Gendarmes et voleurs joué également par Totò, sorti en 1951

Sommaire

SynopsisModifier

Le village d'Assola est curieusement découpé par les méandres de la frontière franco-italienne. Le douanier français Ferdinand Pastorelli fait respecter la loi tandis que son ami d'enfance, le contrebandier Giuseppe La Paglia, ne cesse de la violer. De plus leur intimité est liée au fait que Giuseppe a épousé Antonietta la première femme de Ferdinand, lequel a convolé en secondes noces avec Hélène.

Lorsque Giuseppe découvre que la pièce où est né Ferdinand est en Italie, il le fait savoir, ce qui met le douanier dans une singulière et fâcheuse situation: cela remet en cause son état civil et sa nationalité française. Considéré tour à tour comme bigame, déserteur ou apatride, il est obligé de prendre le maquis. Mais comme les contrebandiers ont toujours besoin des douaniers, Giuseppe, lorsqu'il l'apprendra fera éclater la vérité pour réhabiliter son ami Ferdinand: la pièce où Pastorelli est né n'était pas en Italie à l'époque mais bien en France. Aussitôt libéré, Ferdinand se mettra à pourchasser de plus belle Giuseppe car italien ou français, "la loi, c'est la loi".

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

ProductionModifier

  • Le tournage a eu lieu du 4 novembre 1957 au 8 février 1958, sur la côte d'Azur et en Italie.
  • Le village de Venafro, région de Molise province de Isernia, en Italie, devint le temps du tournage le village d’Assola.

À noterModifier

  • Quelques extraits ont été coupés sur la version italienne comme entre autres, le peintre chantant dans la mairie en travaux lorsque Ferdinand demande un extrait de naissance, interrompant ainsi leur conversation.

Liens externesModifier