La Guérilla des animaux

La Guérilla des animaux
Image illustrative de l’article La Guérilla des animaux

Auteur Camille Brunel
Pays Drapeau de la France France
Genre Roman d'aventures et d'anticipation
Éditeur Alma éditeur, Paris
Lieu de parution Paris
Date de parution
Type de média broché
Nombre de pages 280 pages
ISBN 978-2362792854

La Guérilla des animaux, paru en 2018, est un roman d'aventures et d'anticipation français de Camille Brunel, écrivain, journaliste, critique de cinéma spécialisé dans la représentation des animaux et militant pour la cause animale et végane.

RésuméModifier

Dans un futur proche, alors qu'il prend les armes au nom de la défense des animaux, un militant animaliste devient le bras vengeur, meurtrier et iconique de sa cause.

Historique éditorialModifier

En 2011, Camille Brunel, titulaire d'un CAPES de lettres modernes[1], écrit un essai intitulé Vie imaginaire de Lautréamont, sorti aux éditions Gallimard[2].

Durant les années 2015 et 2016, il écrit de nombreux carnets et critiques pour le Café des images, sur le thème des animaux du ciné-club[3], où s'expriment déjà ses convictions d'antispéciste et de militant végane engagé pour la cause animale.

En 2018, il publie La Guérilla des animaux, un premier roman engagé et provoquant, un message animaliste dont le sujet est la défense à tout prix des animaux.

StyleModifier

Selon Nicolas Hecht, éditeur chez Babelio, « le style et le rythme du livre, avec ses chapitres très courts, dégagent une forme d’urgence qui fait écho à la disparition rapide des animaux... »[4].

L’écriture du roman est également considérée comme « provocante, acide, dure, assurément impactante. Il y a un gros travail de construction de phrases, de choix de mots justes pour faire mouche. Cela donne ainsi un style élégant et d’une grande beauté quand la nature est évoquée », de plus « certains chapitres sont écrits et pensés par les animaux eux-mêmes afin de forcer le lecteur à la réflexion[5] ».

Pour Libération, « l’auteur prête à son personnage les outils rhétoriques les plus délicats et périlleux à manier – ainsi qu’une ribambelle d’hommages aux grands combattants de la cause animale, ici figurants dans la vie d’un extrémiste. »[6]

ÉditionModifier

Réception critiqueModifier

Dès sa parution, La Guérilla des animaux suscite l'intérêt de nombreux médias, tels Le Figaro, L'Obs, LCI, Le Nouveau Magazine littéraire, ou encore Livres Hebdo[7].

Pour Le Figaro, qui le place parmi ses dix coups de cœur de la rentrée, « La Guérilla des animaux n'est pas un essai, mais un excellent et troublant premier roman, tant par son sujet - la défense à tout prix des animaux - que par ce personnage singulier, idéaliste, prêt à tuer dès que l'on touche à la vie d'une bête[8] ».

L'Obs voit en La Guérilla des animaux « un livre d'aventure, radicalement militant[9]. »

Hervé Aubron, du Le Nouveau Magazine littéraire conclut qu' « avec sa rage communicative, ce roman prouve que défendre coûte que coûte la cause des bêtes ne saurait être réduit à une seule sensiblerie autoritaire. En l’occurrence, cette colère rejoint un mobile fondamental de l'écriture : avoir honte d’être un homme... »[10].

Pour L'Hebdo du vendredi, c'est « une fiction qu'on dévore, mais qui laisse derrière elle comme un goût amer. Combien de temps, encore, allons-nous massacrer les animaux et leurs habitats naturels ? »[11].

Pour Livres Hebdo, « Camille Brunel nous pousse, avec intelligence et un brin de folie, à nous poser la question actuelle et dérangeante : la survie des animaux doit-elle passer par la fin du règne humain ? »[12].

Selon la Page des libraires, « à travers La Guérilla des animaux, Camille Brunel traite avec passion d’un sujet on ne peut plus d’actualité. La toute-puissance de l'homme sur le monde animal, et s’interroge sur la manière dont nous pourrions faire évoluer les choses[13]. ».

Pour France Info, qui le classe parmi les meilleurs romans noirs, policiers et thrillers de l'année, La Guérilla des animaux est « un roman atypique, un roman militant pour servir la cause animale mais néanmoins captivant comme un roman d'aventure[14]. ».

Pour Marie Sellier, présidente de la Société des gens de lettres, « Ni tiédeur, ni demi-mesure dans cette guérilla-là : le salut des bêtes passera par l’extermination des humains. Pour brutale qu’elle soit, la proposition d’Isaac, le héros électrisé de colère du livre de Camille Brunel, a le mérite de nous forcer à penser autrement la cause animale »[15].

Selon l'écrivaine Carole Zalberg, c'est « un livre troublant qui fait bouger le lecteur »[16].

Nominations et PrixModifier

NominationsModifier

PrixModifier

Autres ouvrages de l'auteurModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Camille Brunel », sur alma-editeur.fr
  2. « Camille Brunel - Vie imaginaire de Lautréamont », sur gallimard.fr,
  3. « Le Café en revue - Cycle : Les animaux du ciné-club », sur cafedesimages.fr, 2015-2016
  4. « Entretien avec Camille Brunel, à propos de son ouvrage La Guérilla des animaux », sur babelio.com,
  5. « La guérilla des animaux – Camille Brunel », sur alombredunoyer.com,
  6. Gregory Schwartz, « Conte cruel de la vengeance animale », sur Libération.fr,
  7. « Revue de presse - La guérilla des animaux - Camille Brunel », sur alma-editeur.fr,
  8. par Mohammed Aïssaoui, « La Guérilla des animaux, de Camille Brunel : la condition animale », sur lefigaro.fr,
  9. E.P., « Premier roman », L'Obs, no 2809,‎ (ISSN 0029-4713, lire en ligne)
  10. Hervé Aubron, « L’animalisme montre les dents », Le Nouveau Magazine littéraire, no 9,‎ (ISSN 0024-9807, lire en ligne)
  11. Sonia Legendre, « Camille Brunel, l'auteur qui murmurait à l'oreille des lecteurs », L'Hebdo du vendredi,‎ (lire en ligne)
  12. Par Maïa Courtois, « Camille Brunel, « La Guérilla des animaux », chez Alma », sur livreshebdo.fr,
  13. Eva Halgand, « La Guérilla des animaux », La page des libraires,‎ (lire en ligne)
  14. « Polar d'été. "La guérilla des animaux" de Camille Brunel », sur France Info.fr,
  15. Victor De Sepausy, « Poésie, romans, traduction, nouvelles : les Prix Révélations de la SGDL 2019 », sur ActuaLitté.com,
  16. « Des auteurs à la rencontre du public », sur La Nouvelle République.fr,
  17. par Nicolas Turcev, « Prix littéraire : La sélection du prix du premier roman 2018 », sur livreshebdo.fr,
  18. par Margaux Leridon, « En finir avec les Bisounours: les écoterroristes squattent la rentrée littéraire », sur slate.fr,
  19. « Sélection romans », sur prixmaya.org,
  20. « Nogaro. «Jeune Mousquetaire du 1er roman», le prix », sur La Dépêche.fr,
  21. Marlène Lestang, « L'auteur Bruno Pellegrino recevra le prix Alain-Fournier 2019 à Saint-Amand », sur Le Berry républicain.fr,
  22. Antoine Oury, « 6 livres sélectionnés pour le 2e Prix du Roman d’Écologie », sur ActuaLitté.fr,
  23. Coralie Schaub, «La littérature nous permet d'entrevoir la multiplicité des histoires écologiques», sur Libération,
  24. Alexiane Guchereau, « Le palmarès des prix SGDL Révélation 2019 », sur Livres Hebdo.fr,
  25. « Palmarès des Prix "Révélation" 2019 », sur Société des gens de lettres.fr,