La Fin du cheval

livre de Pierre Giffard

La Fin du cheval
Image illustrative de l’article La Fin du cheval
Couverture en relief de la première édition

Auteur Pierre Giffard
Pays Drapeau de la France France
Genre Essai
Éditeur A. Colin
Date de parution
Illustrateur Albert Robida
Couverture Albert Robida
Nombre de pages 238

La Fin du cheval est un essai historique de Pierre Giffard, illustré par Albert Robida et paru en 1899. Il évoque la disparition de la traction hippomobile à l'époque où les progrès techniques, économiques et sociaux entraînent la perte de toute légitimité accordée au cheval en tant que moyen de transport. L'essai fait le point sur l'avancée des techniques de la locomotive, de la bicyclette et de l’automobile, et rend compte du déclin de l'utilisation du cheval jusque dans les campagnes. Il se révèle assez nostalgique de l'univers de sensations et de gestes qui forme le quotidien du travail avec le cheval. La sortie de cet ouvrage entraîne de fortes réactions politiques en raison de la concurrence entre le comte de Dion et Henri Desgrange. Les prétentions politiques de Giffard à la députation sont bloquées par la sortie de son livre.

RééditionModifier

L'ouvrage a été réédité aux presses universitaires de Valenciennes en 2015, avec une préface de Georges Vigarello[1].

Notes et référencesModifier

  1. « La fin du cheval », sur www.lcdpu.fr (consulté le 15 décembre 2015)

AnnexesModifier

BibliographieModifier