La caza del jabalí

peinture de Francisco de Goya
(Redirigé depuis La Caza del jabalí)

La Chasse au sanglier

La caza del jabalí
La Chasse au sanglier
La caza del jabalí.jpg
Artiste
Date
Type
Technique
Dimensions (H × L)
249 × 173 cm
Mouvement
No d’inventaire
Gassier-Wilson : 57
Localisation

La caza del jabalí (« La Chasse au sanglier[1] ») est un tableau de Francisco de Goya réalisé en 1775 et appartenant à la première série de cartons pour tapisserie destinée à la salle à manger du Prince des Asturies au palais de l'Escurial.

ContexteModifier

Tous les tableaux de la première série sont destinés à la salle à manger du Prince des Asturies, c'est-à-dire de celui qui allait devenir Charles IV et de son épouse Marie Louise de Parme, au palais de l'Escurial. Le tableau fut livré à la Fabrique royale de tapisserie avec le reste de la série le [2].

Il fut considéré perdu jusqu'en 1869, lorsque la toile fut découverte dans le sous-sol du Palais royal de Madrid par Gregorio Cruzada Villaamil, et fut remise au musée du Prado en 1870 par les ordonnances du et du , où elle est exposée dans la salle 90 avec le numéro de catalogue 5542[2].

La série était composée de Perros y útiles de caza, Caza con reclamo, La Caza de la codorniz, El Pescador de caña, Cazador cargando su escopeta, El Cazador con sus perros, La Caza del jabalí, Caza muerta et Muchachos cazando con mochuelo.

AnalyseModifier

Tous les tableaux de la série représentent des motifs en mouvement et la Chasse au sanglier ne fait pas exception. Il s’agissait de la plus grande tapisserie de la série.

Elle fut remise par Francisco Bayeu à Vandergroten Cornelius, avec les autres tapisseries le . Bayeu supervisa le travail de son beau-frère Goya et de son aide, son frère Ramón Bayeu.

L'impersonnalité de ces cartons ne les libère pas des traditions picturales en vigueur, et il aurait été difficile de les attribuer à Goya sans les documents de la fabrique royale.

Notes et référencesModifier

  1. Rita de Angelis (trad. Simone Darses), Tout l'œuvre peint de Goya, Paris, Flammarion, , 144 p. (ISBN 2-08-011202-3), p. 92
  2. a et b (es) « Fiche de El pescador de caña », sur museodelprado.es (consulté le )

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (es) Gregorio Cruzada Villaamil, Los tapices de Goya, Rivadeneyra, , 148 p. (OCLC 27205287)
  • (es) V. de Sambricio, Tapices de Goya, Madrid, Patrimonio Nacional, , p. 49, 57, 58, 187
  • (es) José Manuel Arnaiz, Francisco de Goya : cartones y tapices, Madrid, Espasa Calpe, , p. 46-49, 63, 232
  • (es) Janis Tomlinson, Francisco de Goya : los cartones para tapices y los comienzos de su carrera en la corte de Madrid, Madrid, Cátedra, , 302 p. (ISBN 978-84-376-0392-6), p. 43-49

Articles connexesModifier

Liens externesModifier