Léon Raiter

compositeur et auteur de chansons, accordéoniste

Léon Raiter (, Bucarest, Paris 18e) est un accordéoniste, parolier, compositeur et éditeur français.

BiographieModifier

Léon Raiter écrit des paroles ou composé des musiques (chansons, musiques de danses), dont plusieurs font partie du patrimoine chansonnier français : Meunier tu dors[1], Les Roses blanches (paroles de Charles-Louis Pothier, 1925, éditions Raiter). Il joue régulièrement sur Radio Paris et Radio LL dans les années trente[2]. Il cocompose avec Louis Izoïrd

AnecdoteModifier

En 1928, Léon Raiter remarque Berthe Sylva, alors employée au Caveau de la République. Il lui propose de passer à l'antenne de Radio Tour Eiffel. C'est grâce à Léon Raiter, qui a composé en 1926 la musique des Roses blanches, qu'elle se met à enregistrer, tout d'abord chez Idéal, puis chez Odéon.[réf. nécessaire]

ŒuvresModifier

BibliographieModifier

  • Christophe Bennet, La musique à la radio dans les années trente : la création d'un genre radiophonique, L'Harmattan (Mémoires de radio), 2010 (ISBN 978-2296097292)
  • Martin Pénet (réunies par) et Claire Gausse (coll.), Mémoire de la chanson : 1100 chansons du Moyen Age à 1919, Omnibus, 1998 (ISBN 2-258-05062-6) (2e éd. 2001)
  • Martin Pénet (réunies par), Mémoire de la chanson : 1200 chansons de 1920 à 1945, Omnibus, 2004 (ISBN 2-258-05109-6)
  • Chantal Brunschwig, Louis-Jean Calvet, Jean-Claude Klein, Cent ans de chanson française, Seuil (coll. Points actuels), 1981 (ISBN 2-02-00-2915-4) (1re éd. reliée 1972)
  • Alan Kelly (dir.), His master's voice/La Voix de son maître : The French Catalogue. A Complete Numerical Catalogue of French Gramophone Recordinds made from 1898 to 1929 in France and elsewhere by The Gramophone Company Ltd, with the cooperation of the EMI Music Archive, Greenwood Press, New York-London, 1990, 679 p. (ISBN 0-313-27333-2)

Notes et référencesModifier

  1. http://www.priceminister.com/s/raiter+l%E9on+pothier+fernand
  2. Bennet, La musique à la radio…, 2010, plusieurs pages.

Liens externesModifier