Ouvrir le menu principal

Vari noir et blanc

Le Vari noir et blanc[1] est une espèce (Varecia variegata) de la famille des lémuridés. Ce lémurien se rencontre dans les forêts tropicales humides de l'île de Madagascar.

DénominationsModifier

L'espèce est également appelée maki noir et blanc[1] , maki vari noir et blanc[1] ou encore varika[1]. On rencontre aussi les termes maki vari[1], lémur vari[2] ou encore lémur varié[2], qui désignent également le genre Varecia dans son ensemble.

Sous-espècesModifier

À l'intérieur de cette espèce, sont distinguées trois sous-espèces:

La grande aire de répartition et la variation à l'intérieur de Varecia variegata variegata pourraient laisser supposer à nouveau plusieurs sous-groupes de vari noirs-et-blancs.

Répartition et habitatModifier

 
Carte de répartition de l'espèce.

Comme tous les lémuriens, le vari noir et blanc est endémique de Madagascar. Il vit dans les forêts tropicales humides de moyenne altitude et de montagne dans l'est de l'île[3].

DescriptionModifier

 
Vari noir et blanc au ZooParc de Beauval à Saint-Aignan-sur-Cher, France.
  • Poids : entre 3 et 5 kg
  • Description : couleurs blanches et noires asymétriques, pelage très dense protégeant de la pluie.

Mode de vieModifier

Il est très actif la nuit et le matin.

AlimentationModifier

Il consomme des feuilles, des fruits, des baies et des insectes.

ReproductionModifier

La gestation dure 5 mois environ. Il peut avoir entre 1 et 6 petits en même temps, qu'il laisse dans un nid au creux d'un arbre, par exemple. Contrairement aux autres lémuriens, il ne transporte pas ses petits.

DiversModifier

Le contraste entre le blanc et le noir de son pelage permet une excellente dissimulation dans les arbres. On peut l'observer dans les forêts pluviales de la côte Est de Madagascar du nord de Maroantsetra au sud de Farafangana.

MenacesModifier

Cette espèce endémique est menacée par le braconnage, mais surtout par le recul de son habitat forestier.

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e Meyer C., ed. sc., 2009, Dictionnaire des Sciences Animales. consulter en ligne. Montpellier, France, Cirad.
  2. a et b (en) Murray Wrobel, Elsevier's Dictionary of Mammals : in Latin, English, German, French and Italian, Amsterdam, Elsevier, , 857 p. (ISBN 978-0-444-51877-4, lire en ligne), entrée N°7254
  3. UICN, consulté lors d'une mise à jour du lien externe

Bases de référence taxonomiquesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :