Légion lombarde

La légion lombarde fait partie des unités de volontaires italiens au service de la France constituées pendant les guerres de la Révolution et de l'Empire.

Création et différentes dénominationsModifier

  • 17 vendémiaire an V () : création de la légion lombarde avec des effectifs théoriques de 3 740 hommes (7 cohortes de 500 hommes, 1 compagnie d'artilleurs et une compagnie de hussards). Le , 2 720 hommes avaient été recrutés.
  • 7 ventôse () : réorganisation en deux demi-brigades de trois cohortes, une compagnie d'artilleurs et une de hussards.
  • Fin 1797 : incorporation de la légion cispadane, comptant 6 cohortes de 1 000 hommes, et forme la 3e demi-brigade.
  •  : incorporée au sein de l'armée cisalpine, qui compte alors huit demi-brigades. En novembre, ce nombre est ramené à quatre.

Chefs de corpsModifier

Historique des garnisons, combats et batailles de la légion lombardeModifier

L'unité reçoit son drapeau à Milan le , et part en campagne immédiatement. Elle est présente sans participer à la bataille d'Arcole (15 novembre), et reçoit son baptême du feu sur le fleuve Senio, près de Faenza, contre les troupes pontificales. La 4e cohorte réprime une insurrection à Pesaro, puis à Urbino, avec les soldats cisalpins.

  • En  : cantonnement à Brescia
  • déplacement à Vérone en appui des troupes françaises luttant en Vénétie.
  • La légion est répartie entre Corfou, Peschiera et le Frioul. Les éléments restés en Italie retournent en Lombardie au traité de Campo Formio ().
  • 1798 : La 4e cohorte est intégrée à l'armée du général Championnet en campagne dans le royaume de Naples. Le général Lecchi occupe Urbino, Gubbio et Città di Castello.
  • 1799 : Entrée en campagne de la 2e demi-brigade, sous les ordres du général Pino, dans l'armée de Rome, envoyée contre le royaume de Naples.
  • 1800 : participation à la deuxième campagne d'Italie sous les ordres du général Lecchi.

Faits d'armes faisant particulièrement honneur au régimentModifier

DevisesModifier

DécorationsModifier

Autres détailsModifier

Voir aussiModifier

Liens internesModifier

Liens externesModifier

Sources et bibliographieModifier