L'Emmerdeur (film, 2008)

film de Francis Veber sorti en 2008
L'Emmerdeur
Réalisation Francis Veber
Scénario Francis Veber
Acteurs principaux
Sociétés de production Pulsar Productions
TF1 International
TF1 Films Production
Efve Films
Téléma
Canal +
Sofica Valor 7
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 86 minutes
Sortie 2008


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Emmerdeur est un film français réalisé par Francis Veber sorti en 2008. Il totalise seulement 240 720 entrées en salles. C'est une reprise de L'Emmerdeur d'Édouard Molinaro, avec Lino Ventura et Jacques Brel, dont le scénario avait été écrit par Francis Veber d'après sa pièce Le Contrat.

SynopsisModifier

M. Milan (Richard Berry) est un tueur à gages qui doit exécuter son « contrat » depuis sa chambre d'hôtel donnant sur le palais de justice de Nice où est attendu Randoni (Michel Aumont), témoin clé d'un procès en corruption et homme à abattre. Son voisin, François Pignon (Patrick Timsit), photographe de presse délaissé par son épouse (Virginie Ledoyen) qui l’a quitté pour le docteur Wolf (Pascal Elbé), un neurologue réputé, essaye de se suicider en se pendant à la tuyauterie de la salle de bains et provoque une inondation. Milan persuade le garçon d'hôtel de ne pas appeler la police, promettant de veiller lui-même sur le dépressif pour éviter une récidive. Il se trouve alors englué irrémédiablement dans les problèmes de Pignon au détriment de sa mission.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

AccueilModifier

Autour du filmModifier

  • Si les deux protagonistes principaux conservent leur nom d'origine (Jacques Brel puis Patrick Timsit : Pignon, Lino Ventura puis Richard Berry : Milan), celui du docteur « évolue » : sous les traits de Jean-Pierre Darras, il se nommait Fuchs (« renard » en allemand) ; sous ceux de Pascal Elbé, il devient Wolf (« loup », toujours en allemand).
  • Un clin d’œil est fait à Jacques Brel dans le film. À la 72e minute, Pascal Elbé répond à Patrick Timsit par un extrait des paroles de la chanson de Jacques Brel « Ne me quitte pas » : « Il t'offrira des perles de pluie venues de pays où il ne pleut pas ».
  • L'orchestre sollicité pour le film est le Paris Symphonic Orchestra.
  • À la 5e minute du film Richard Berry se fait bousculer par un homme. Cet homme n'apparait pas totalement de face mais ce n'est autre que Francis Veber.

Box officeModifier

Le film sort le mercredi . Il ne reste que six semaines en salles et totalise seulement 240 720 entrées (dont 37 133 à Paris)[1].

Le film de 1973 avait fait 3 354 756 entrées[4] .

Il rapporte moins de 2 M€, avec un budget de plus de 18 M€, c'est un très gros échec pour Francis Veber.

Notes et référencesModifier

  1. a et b JP, « L’Emmerdeur (2008) (2008)- JPBox-Office », sur www.jpbox-office.com (consulté le 18 janvier 2017).
  2. L'interview du dimanche : Francis Veber, Var Matin, .
  3. « Un rejet global du public », leparisien.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 19 février 2017).
  4. « L’Emmerdeur (1973) - JPBox-Office », sur jpbox-office.com (consulté le 2 avril 2020).

Voir aussiModifier

Liens externesModifier