Les kukeri (bulgare : кукери ; singulier : кукер, kuker) sont des hommes bulgares costumés qui effectuent des rituels traditionnels ayant pour but d'effrayer les mauvais esprits. Des traditions similaires existent ailleurs dans les Balkans, en Grèce, en Roumanie et dans la région du Pont en Anatolie.

Kukeri de la région de Karlovo
un Kuker à Pernik
Kukeri à Razlog

Les costumes couvrent la plupart du corps et incluent des masques d'animaux en bois décorés et de grosses cloches attachées à la ceinture. Autour du Nouvel an et avant Carême, les kukeri marchent et dansent dans les villages pour faire fuir les mauvais esprits à l'aide de leurs costumes et du bruit de leurs cloches. On notera la ressemblance avec les Joaldunak du Pays basque.

Ils sont aussi censés assurer de bonnes récoltes, la santé et de la joie au village pour l'année.

MédiasModifier

CinémaModifier

Dans le film Toni Erdmann de Maren Ade, le personnage principal porte un costume de kukeri dans une séquence.

MusiqueModifier

On voit des kukeri dans le clip de la chanson Fish on du groupe germano-suédois de metal industriel Lindemann.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

Liens externesModifier