Krzysztof Wielicki

alpiniste polonais
Krzysztof Wielicki
Description de cette image, également commentée ci-après
Krzysztof Wielicki (2018)
Biographie
Nationalité Drapeau de la Pologne Pologne
Naissance (71 ans)
Carrière
Disciplines himalayisme
Plus haut sommet Everest

14 sommets de plus de 8 000 mètres

Krzysztof Jerzy Wielicki (, Szklarka Przygodzicka, Pologne - ) a été le 5e homme à gravir les 14 sommets de plus de huit mille mètres.

BiographieModifier

Il a commencé l'escalade par le biais du scoutisme et pendant ses études. Il est diplômé de Politechnice Wrocławska avec le titre d'ingénieur en électronique.

Le 17 février 1980, en tant que membre de l'expédition nationale au mont Everest sous la direction de Andrzej Zawada, avec Leszek Cichy, ils ont fait la première ascension hivernale d'un huit mille. C'est un succès de l'himalayisme polonais, qui a été initialement remis en question par l'himalayiste Reinhold Messner.

Outre l'Everest, Krzysztof Wielicki est également le premier conquérant hivernal du Kanchenjunga et du Lhotse, c'est-à-dire trois des quatre plus hauts sommets du monde, qui sont les seuls à dépasser 8 500 m (le dernier des quatre, K2, est le seul huit mille qui n'est pas escaladé en hiver). Sur le Lhotse, il se tenait seul la veille du Nouvel An dans un corset qu'il portait après que sa colonne vertébrale eut été endommagée dans les montagnes. C'est la toute première ascension hivernale d'un huit mille à être effectuée en solitaire.

Pour gravir le Broad Peak il a « couru » en solo en une journée (la première ascension au monde de la base au sommet d'un huit mille en une journée). Sur le Dhaulagiri (en 16 heures) et le Shishapangma il a grimpé seul, traçant de nouvelles voies. Personne non plus ne l'a accompagné au sommet du Gasherbrum II. Les témoins de son ascension solitaire du Nanga Parbat, l'une des plus hautes faces du monde, n'étaient que des bergers pakistanais, observant ses exploits depuis des prairies éloignées. Il a participé à plusieurs expéditions au K2. Ce n'est qu'à la quatrième, à l'été 1996, que sa persévérance a été récompensée - il a gravi le sommet du pilier nord avec deux Italiens. Après un campement près du sommet, la descente est devenue tragique et heureusement en réussissant à ramener un Italien gravement blessé. Deux autres himalayistes polonais ont participé à l'opération de sauvetage : Ryszard Pawłowski et Piotr Pustelnik, qui ont également attaqué le K2 à l'époque.

Dans les années qui ont suivi, il a commencé à diriger des expéditions hivernales. Il a organisé une expédition hivernale (Polish Winter Expedition Netia K2 2002-2003) au K2, qui n'a cependant pas atteint le sommet. Au tournant des années 2006-2007, il a fait une autre tentative hivernale pour gravir un huit mille, cette fois-ci le Nanga Parbat, mais en raison de conditions météorologiques extrêmement difficiles, il a dû se retirer avec son équipe. En 2013, il a été le chef de l'expédition, qui visait la première ascension hivernale du Broad Peak. Le 5 mars 2013, le sommet a été atteint par Adam Bielecki, Artur Małek, Maciej Berbeka et Tomasz Kowalski (les deux derniers ont été tués pendant la descente du sommet). En 2018, il dirige une autre tentative de la première ascension hivernale vers le K2. Au cours de cette expédition, deux de ses membres, Denis Urubko et Adam Bielecki, ont mené une opération de sauvetage spectaculaire sur le Nanga Parbat, sauvant la Française Élisabeth Revol après son expédition au sommet, au cours de laquelle a disparu Tomasz Mackiewicz ; Wielicki a coordonné l'opération de sauvetage.

En 2019, il reçoit le Piolet d'or carrière.

Ascensions principalesModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier