Krishna Datt

homme politique fidjien

Krishna Datt, né vers 1945[1], est un syndicaliste et homme politique fidjien.

Krishna Datt
Illustration.
Datt en 1988
Fonctions
Ministre des Affaires étrangères des Fidji
Monarque Élisabeth II
Gouverneur Ratu Sir Penaia Ganilau
Premier ministre Timoci Bavadra
Gouvernement gouvernement Bavadra
Prédécesseur Ratu Sir Kamisese Mara
Successeur Ratu Sir Kamisese Mara
Biographie
Nationalité Fidjien
Parti politique Parti travailliste, puis
Parti démocrate populaire
Profession enseignant

Enseignant puis proviseur d'une école d'enseignement secondaire à Suva, secrétaire général du Syndicat des enseignants fidjiens (Fiji Teachers Union), il est l'un des membres fondateurs du Parti travailliste fidjien le . Il en est le premier secrétaire général, tandis que le docteur Timoci Bavadra est chef du parti[2],[1]. Il est élu député de la circonscription de Macuata-est à la Chambre des représentants lors des élections législatives d'avril 1987, remportées par le Parti travailliste et le Parti de la fédération nationale, qui forment un gouvernement de coalition dirigé par Bavadra. Datt est nommé ministre des Affaires étrangères. Le gouvernement Bavadra ne subsiste qu'un mois (du au ), avant d'être renversé par un coup d'État militaire mené par le colonel Sitiveni Rabuka. Les membres du gouvernement sont placés en détention pendant une semaine, avant d'être relâchés. Les membres du gouvernement renversé tentent alors de former un gouvernement d'unité nationale avec le Parti de l'Alliance, le  ; ce projet est avorté par un second coup d'État deux jours plus tard. S'ensuivent cinq années de dictature[3].

Les Travaillistes retrouvent le pouvoir à l'occasion des élections de 1999. Vice-chef du parti, Krishna Datt intègre le gouvernement du Premier ministre Mahendra Chaudhry - renversé un an plus tard par un nouveau coup d'État[4]. Après les élections de mai 2006, le Premier ministre conservateur Laisenia Qarase, en application des dispositions constitutionnelles, invite le Parti travailliste à intégrer son gouvernement. Krishna Datt est nommé ministre du Travail et des Relations entre les partenaires sociaux. Chaudhry, pour sa part, choisit de rester chef de l'opposition[5]. Chaudhry entre rapidement en conflit avec les ministres issus de son parti. Le Parti travailliste s'oppose au budget prévu par le gouvernement Qarase, et exige que les ministres travaillistes votent contre le budget, au nom de la ligne du parti ; Qarase pour sa part exige qu'ils votent pour, au nom de la solidarité ministérielle. Krishna Datt, qui est toujours vice-président du parti, critique ouvertement les exigences de Chaudhry[6]. Fin novembre, les ministres Krishna Datt et Poseci Bune sont expulsés du Parti travailliste. Ils annoncent leur intention de déposer un recours[7], mais les événements sont interrompus une semaine plus tard par un nouveau coup d'État militaire.

Entérinant sa rupture avec les Travaillistes, Datt, avec Felix Anthony, Daniel Urai et le Congrès des Syndicats fidjiens (Fiji Trades Union Congress), fonde un nouveau parti politique, le Parti démocrate populaire, en vue des élections de 2014, qui restaurent le Parlement après huit années de dictature[8]. Datt ne se présente pas lui-même aux élections, où son parti n'obtient aucun siège[9].

RéférencesModifier

  1. a et b (en) Michael C. Howard, Fiji: Race and Politics in an Island State, UBC Press, 2011, p.385
  2. (en) Brij Lal, Broken Waves: A History of the Fiji Islands in the Twentieth Century, University of Hawaii Press, 1992, p.258
  3. (en) Brij Lal, In the Eye of the Storm: Jai Ram Reddy and the Politics of Postcolonial Fiji, Australian National University Press, 2010, chapitre 5
  4. (en) Vijay Naidu, "Heading for the scrap heap of history? The consequences of the coup for the Fiji labour movement", in Jon Fraenkel, Stewart Firth et Brij Lal, The 2006 Military Takeover in Fiji: A Coup to End All Coups?, Australian National University Press, 2009
  5. (en) "Labour Nine Sworn Into Multi-Party Cabinet", Parti travailliste, 24 mai 2006
  6. (en) "Fiji's Labour leader gives party's vice president ultimatum", Radio New Zealand, 16 novembre 2006
  7. (en) "Fiji Labour Party expels five of its members", Radio New Zealand, 29 novembre 2006
  8. (en) "Datt: The Real PDP Story", Fiji Sun, 31 janvier 2014
  9. (en) "Krishna Datt not contesting elections", Fiji Broadcasting Corporation, 23 juillet 2014