Kozarac (Prijedor)

village de Bosnie-Herzégovine

Kozarac
Козарац
Blason de Kozarac
Héraldique
Kozarac (Prijedor)
Une tour de la forteresse de Kozarac
Administration
Pays Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine
Entité Drapeau de la République serbe de Bosnie République serbe de Bosnie
Ville Prijedor
Démographie
Population 4 818 hab. (1991)
Densité 765 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 58′ 25″ nord, 16° 50′ 27″ est
Altitude 225 m
Superficie 630 ha = 6,3 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bosnie-Herzégovine
Voir sur la carte administrative de Bosnie-Herzégovine
City locator 15.svg
Kozarac
Géolocalisation sur la carte : Bosnie-Herzégovine
Voir sur la carte topographique de Bosnie-Herzégovine
City locator 15.svg
Kozarac
Liens
Site web Site

Kozarac (en serbe cyrillique : Козарац) est une localité de Bosnie-Herzégovine. Elle est située dans la commune de Prijedor, dans la République serbe de Bosnie. Selon les premiers résultats du recensement bosnien de 2013, elle compte 4 818 habitants[1].

GéographieModifier

Kozarac se trouve au nord-ouest de la Bosnie-Herzégovine, dans la région de la Bosanska Krajina ; la localité est située sur les contreforts sud-ouest du massif de la Kozara, à 9 km de Prijedor et à 40 km de Banja Luka[2].

 
Versant de la Kozara, nommé Kozarački Kamen, au-dessus de Kozarac

La localité est située sur les bords de la Kozaračka rijeka, une rivière qui se jette dans le Gomjenica-kanal[3].

HistoireModifier

Kozarac est mentionné pour la première en 1334 sous le nom de Kozara et obtient le statut de « ville royale libre » (Libera villa) en 1360. Elle devient le centre administratif de la župa de Sana. Aux XIVe et XVe siècles, la localité dépend du Royaume de Bosnie et du Royaume de Hongrie[2].

En 1518, comme la majeure partie de la Bosanska Krajina, Kozarac passe sous la domination de l'Empire ottoman, dans lequel elle sera intégrée jusqu'en 1868. De 1687 à 1835, la localité est le siège administratif et judiciaire d'une « capitainerie » (kapetanija) qui porte son nom ; au cours de cette période, elle connaît un important développement[2]. Le , à la suite d'une rébellion des Bosniaques, Kozarac est reprise aux insurgés et incendiée par Omer Pacha Latas, un général ottoman.

Le , Kozarac est prise par les troupes austro-hongroises, ce qui met fin à 360 ans de présence ottomane. Par la suite, la localité perd progressivement de son importance.

En avril et mai 1992, au cours de la Guerre de Bosnie-Herzégovine, Kozarac est encerclée par les troupes de l'Armée populaire yougoslave (JNA) et des unités de la République serbe de Bosnie qui entrent dans la ville le  ; beaucoup d'infrastructures sont détruites et une partie de la population est déportée dans les camps d'Omarska, Keraterm et Trnopolje. En tout, 1 800 personnes ont disparu ou ont été tuées dans la localité. Depuis 1998, on assiste à un retour massif des populations déplacées, avec la construction de maisons et la reconstruction des infrastructures[2].

DémographieModifier

Évolution historique de la population dans la localitéModifier

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2013
--2 4802 9883 5274 045[4]4 818[1]
Évolution de la population

Répartition de la population par nationalités (1991)Modifier

Nationalité Nombre %
Musulmans 3 740 92,45
Yougoslaves 117 2,89
Serbes 96 2,37
Croates 35 0,86
Inconnus/autres 57 1,40[5]

Communauté localeModifier

En 1991, la communauté locale de Kozarac comptait 8 038 habitants, répartis de la manière suivante[6] :

Nationalité Nombre %
Musulmans 7 274 90,50
Serbes 400 4,98
Yougoslaves 143 1,78
Croates 92 1,14
Inconnus/autres 129 1,60

ÉconomieModifier

Une entreprise croate de chaussures a ouvert une succursale à Kozarac en 2007 ; l'entreprise autrichienne Austronet en a ouvert une en 2008. Récemment, en 2014, une société agricole appelée Arifagić Investment, créée par Jusuf Arifagić, a ouverte.

TourismeModifier

Trois édifices de Kozarac sont inscrits sur la liste provisoire des monuments nationaux de Bosnie-Herzégovine : la forteresse[7], la chapelle Saint-Georges[8], située dans le cimetière de la localité, et l'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul[9], une église orthodoxe serbe.

Kozarac constitue un point de départ pour des excursions dans le massif de montagnes de la Kozara et pour la visite du parc national de Kozara.

PersonnalitésModifier

JumelageModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (sr + en) « Recensement de la population, des ménages et des logements dans la République serbe de Serbie 2013, seconde publication corrigée » [PDF], sur http://www2.rzs.rs.ba, Site de l'Institut de statistiques de la République serbe de Bosnie, (consulté le )
  2. a b c et d (bs) « Povijest Kozarca », sur http://www.kozarac.eu, Site de Kozarac (consulté le )
  3. (fr) « Kozarac, Prijedor, République serbe de Bosnie, Bosnie-Herzégovine », sur https://www.google.fr, Google Maps (consulté le )
  4. (bs) « Population 1961-1991 », sur http://pop-stat.mashke.org (consulté le )
  5. (bs) « Kozarac », sur http://nasbih.com, Agence indépendante de statistiques de Bosnie-Herzégovine (consulté le )
  6. (bs + hr + sr) « Recensement par communautés locales (1991) » [PDF], sur http://www.fzs.ba, Bosnie-Herzégovine - Fédération de Bosnie-et-Herzégovine - Institut fédéral de statistiques (consulté le )
  7. (bs) « Tvrđava Kozarac », sur http://kons.gov.ba (consulté le )
  8. (bs) « Grobljanska kapela sv. Jurja u Kozarcu », sur http://kons.gov.ba (consulté le )
  9. (bs) « Kozarac – Crkva sv. Petra i Pavla », sur http://kons.gov.ba (consulté le )

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier