Kollegah

rappeur allemand
Kollegah
Description de cette image, également commentée ci-après
Kollegah en 2014.
Informations générales
Surnom T.O.N.I.
Nom de naissance Felix Blume
Naissance (38 ans)
Friedberg (Hessen) Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité principale Rappeur
Genre musical Hip-hop, hip-hop allemand, gangsta rap
Instruments Voix
Années actives Depuis 2004
Labels Empire Alphamusic, Selfmade Records

Kollegah, de son vrai nom Felix Blume, né le à Friedberg, Hesse, est un rappeur allemand. Il est très connu pour la structure complexe des rimes, son talent pour le double-time, ses boutades et ses jeux de mots. L'album JBG 2 compte 80 000 exemplaires vendus dans la première semaine en 2013, et l'album King (2014) est certifié disque d'or en moins de 24 heures.

BiographieModifier

 
Kollegah sur scène à Munich, en 2015.

Felix Blume a une mère allemande, et un père canadien qui l'a abandonné. Il grandit à Simmern, où il obtient l'abitur en 2004[1], puis étudie le droit à l'université Johannes Gutenberg de Mayence. Il prend le nom de Kollegah en hommage à son beau-père d'origine algérienne, et fait de nombreuses battles. À son contact, il prend connaissance de l'islam, s'intéresse vivement à cette religion et se convertit à l'âge de 15 ans. Il s'exerce un temps comme traducteur et traduit en anglais et en allemand en 2003 Mort - Résurrection - Enfer, un livre d'Adnan Oktar, auteur controversé pour ses idées créationnistes[2].

Après avoir arrêté cette activité, il commence à rapper sous le nom de T.O.N.I. et participe à un concours de rap organisé à Hambourg. De à , il participe au site web Reimliga Battle Arena[3]. On lui attribue 11 battles sur 14 et se fait un nom[4]. Il signe un contrat avec le label Selfmade Records et publie plusieurs mixtapes où il expose son style gangsta rap. En 2006, son concert au Splash Festival est très critiqué[2],[4]. Il explique avoir été pris au dépourvu et que c'était son premier grand concert[4].

En , il publie son premier album Alphagene. Cependant, sa sortie est ensuite repoussée à cause de son procès pour détention d'amphétamine et de cocaïne à Bad Kreuznach[5], d'où il sort condamné[6]. En , un clip est diffusé pour la première fois dans l'émission Urban TRL de MTV Allemagne. Il fait partie de la bande originale du film Nachtspuren.

Le , Kollegah sort son second album qui porte son nom. En 2009, il publie également avec Farid Bang l'album Jung, brutal, gutaussehend. En octobre 2011, le troisième album Bossaura atteint la cinquième place des ventes en Allemagne. En 2013, Kollegah et Farid Band signent Jung, brutal, gutaussehend 2 qui atteint la première place[7]. Kollegah réapparait en 2014 avec son album King, un très grand succès avec plus de 307 500 ventes en Allemagne, en Autriche, et en Suisse[8],[9].

Le , il publie la chanson Genozid. Son nouvel album Zuhältertapes est publié fin 2015 et atteint les classements musicaux allemands[10]. En , Kollegah fonde son propre label, Empire Alphamusic. Il y signe le rappeur Seyed où il publie Engel mit der AK le [11].

DiscographieModifier

  • 2005 : Zuhältertape (X-Mas Edition)
  • 2007 : Alphagene
  • 2008 : Kollegah
  • 2009 : Jung, brutal, gutaussehend (avec Farid Bang)
  • 2009 : Zuhältertape Volume 3
  • 2010 : Hoodtape Volume 1
  • 2010 : Hoodtape Volume 1 X-Mas Edition
  • 2011 : Bossaura
  • 2013 : Jung, brutal, gutaussehend 2 (avec Farid Bang)
  • 2014 : King
  • 2015 : Zuhältertape Volume 4
  • 2016 : Imperator
  • 2017 : Jung, Brutal, Gutaussehend 3 (avec Farid Bang)
  • 2018 : Monument
  • 2019 : Alphagene II
  • 2021 : Natural Born Killas (avec Asche)

Notes et référencesModifier

  1. (de) « Moment mal: Wie aus Protest PR wird », sur Kreiszeitung.de, (consulté le ).
  2. a et b (de) Kollegah, Slipper statt Sneaker in Backspin Hip Hop Magazin, septembre 2008, pages 10-16.
  3. (de) « Battleübersicht von DERKOLLEGAH », sur RBA-Profil (consulté le ).
  4. a b et c (de) Niko Hüls, Die Akte Kollegah (Interview) in Backspin Hip Hop Magazin, novembre 2007, pages 40-42.
  5. (de) « Kollegah: Drogenhandel verdirbt Releasedate », sur laut.de, (consulté le ).
  6. (de) « Kollegah und Farid Bang: Rüpel-Rapper gehen auf Heino los », (consulté le ).
  7. (de) « Kollegah in der deutschen Hitparade », sur musicline.de (consulté le ).
  8. (de) Quellen für Auszeichnungen: DE AT
  9. (de) « Kollegah: Verkaufsrekorde mit „King“ », sur musikmarkt.de (consulté le ).
  10. (de) « Kollegah ist der Boss der Offiziellen Deutschen Charts », sur Bundesverband Musikindustrie, (consulté le ).
  11. (de) « Kollegah gründet eigenes Label // Erstes Signing kündigt Release an - 16BARS.DE », sur 16BARS.DE (consulté le ).

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :