Kočapar est brièvement knèze ou župan de Dioclée, en 11021103[1] sous la suzeraineté du prince Vukan de Rascie.

Kočapar
Fonction
Joupan
Biographie
Décès
Activité
Famille

BiographieModifier

Kočapar est le frère de Branislav de Travounie, un petit-fils de Stefan Vojislav[2] Après la mort de Constantin Bodin, son demi frère Dobroslav II lui succède comme roi de Dioclée au détriment de Mihailo II le fils aîné du défunt. Kočopar, qui est le cousin germain de Constantin Bodin se rend de Dyrrhachium en Rascie, afin de solliciter l'alliance de Vukan pour soutenir ses droits. Ils envahissement avec succès la Dioclée en 1102. Le principal combat se situe à Morača et lui permet de détrôner Dobroslav II et s'emparer du trône. Dobroslav est ensuite banni en Rascie pendant qu'une grande partie de la Dalmatie est pillée dans l'entreprise. Vukan concède alors la Dioclée en fief à Kočapar. La mésentente s'installe toutefois rapidement entre eux et Vukan, envoie un contingent en Dioclée, contraignant Kočapar à s'enfuir en Bosnie puis en Zahumlje où il meurt.[3];[4].

Articles liésModifier

Notes et référencesModifier

  1. Venance Grumel Traité d'études byzantines, « 1, La chronologie », coll. « Bibliothèque byzantine », Paris, Presses universitaires de France, 1958 p. 390
  2. Anthony Stokvis, préf. H. F. Wijnman, Manuel d'histoire, de généalogie et de chronologie de tous les états du globe, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, Leyde, éditions Brill, 1889 réédition 1966, p. Volume II Péninsule des Balkans, chapitre II Serbie: Tableau généalogique n°37 Généalogie des dynasties serbes.
  3. Živković 2008.
  4. (en + de) Peter Truhart, Regents of Nations, Münich, K. G Saur, 1984-1988, 4258 p. (ISBN 978-3-598-10491-6 et 3-598-10491-X), p. 3325, Art. « Duklija (Dioclea, Zeta)  »

BibliographieModifier