Kirghizistan aux Jeux olympiques d'hiver de 2010

délégation olympique

Kirghizistan aux Jeux olympiques d'hiver de 2010
Image illustrative de l’article Kirghizistan aux Jeux olympiques d'hiver de 2010

Code CIO KGZ
Comité Comité National Olympique Kirghiz

Lieu Vancouver
Participation e aux Jeux d'hiver
Athlètes 2
Porte-drapeau Dmitry Trelevsky
Médailles
Rang : -
Or
0
Arg.
0
Bron.
0
Total
0
Kirghizistan aux Jeux olympiques d'hiver

Cet article contient des informations sur la participation et les résultats du Kirghizistan aux Jeux olympiques d'hiver de 2010, qui ont eu lieu à Vancouver au Canada. Il était représenté par deux athlètes.

Cérémonies d'ouverture et de clôtureModifier

 
Entrée de la délégation kirghize lors de la cérémonie d'ouverture.

Comme cela est de coutume, la Grèce, berceau des Jeux olympiques, ouvre le défilé des nations, tandis que le Canada, en tant que pays organisateur, ferme la marche[1]. Les autres pays défilent par ordre alphabétique. Le Kirghizistan est la 46e des 82 délégations à entrer dans le BC Place Stadium de Vancouver au cours du défilé des nations durant la cérémonie d'ouverture, après la Corée du Sud et avant la Lettonie. Cette cérémonie est dédiée au lugeur géorgien Nodar Kumaritashvili, mort la veille après une sortie de piste durant un entraînement[2]. Le porte-drapeau du pays est le skieur alpin Dmitry Trelevsky[1].

Lors de la cérémonie de clôture qui se déroule également au BC Place Stadium, les porte-drapeaux des différentes délégations entrent ensemble dans le stade olympique et forment un cercle autour du chaudron abritant la flamme olympique[3]. Comme lors de la cérémonie d'ouverture, le drapeau kirghize est porté par Dmitry Trelevsky[4].

Ski alpinModifier

Hommes

Ski de fondModifier

Femmes


Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b (en) [PDF] « The Flagbearers for the Vancouver 2010 Opening Ceremony », Comité international olympique, (consulté le ).
  2. « La cérémonie d'ouverture des Jeux endeuillée par la mort d'un athlète », sur liberation.fr, Libération, (consulté le ).
  3. (en) Lindsay Kines, « "These Games have lifted us up," Furlong tells Olympians », The Gazette,‎ (lire en ligne).
  4. (en)[PDF]« The Flagbearers for the Vancouver 2010 Closing Ceremony », Comité international olympique, (consulté le ).