Kircha Danilov (en russe : Кирша Данилов ; également : Kirill Danilov, Kirill Danilovitch) est l'auteur présumé du premier recueil connu de bylines, de chansons historiques et lyriques et de poèmes religieux russes.

Histoire du recueilModifier

 
Aliocha Popovitch, héros d'une des bylines collectées par Danilov. Loubok du XVIIIe siècle.

Cette anthologie a été rédigée après 1742, probablement dans l'Oural. Elle comporte 71 textes annotés, et il s'agit de l'une des premières collections de chansons populaires à avoir été publiées en Europe. L'original a été à partir de 1768 en possession de l'industriel Prokop Afinkievitch Demidov. Une copie, datant des années 1760 à 1780, est conservée à la Bibliothèque nationale russe de Saint-Pétersbourg[1], [2], [3].

Le manuscrit a été publié pour la première fois en 1804 par A.F. Iakoubovitch sous le titre « Poèmes russes anciens » (Drevniïa rossiïskiïa stikhotvoreniïa) ; cette édition incomplète ne contenait que 26 des 71 textes. Une seconde édition plus complète, incluant des mélodies, a été réalisée par Konstantin Kalaïdovitch sur les ordres du comte Roumiantsev en 1818, à partir du manuscrit alors en possession de F.P. Klioutcharev. Par la suite, le manuscrit a longtemps été considéré comme perdu, avant d'être retrouvé en 1893. Une édition plus complète a suivi en 1901. Plusieurs chansons obscènes du recueil, jusque-là censurées, ne se sont vues publiées qu'en 1995[4]. La première version intégrale a été publiée en 2003.

Le personnageModifier

On ne sait rien de Kircha Danilov, dont le nom, peut-être fictif, figure sur le manuscrit. On suppose qu'il a été lui-même conteur et interprète de chants traditionnels.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier