Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Okamoto.
Kihachi Okamoto
Description de cette image, également commentée ci-après
Kihachi Okamoto et sa femme Mineko en 1960
Naissance
Yonago (Japon)
Nationalité Japonais
Décès (à 81 ans)
Kawasaki (Japon)
Profession Réalisateur
Scénariste
Films notables Le Sabre du mal
Samouraï
Kill, la Forteresse des samouraïs

Kihachi Okamoto (岡本 喜八, Okamoto Kihachi?), de son vrai nom Kihachiro Okamoto (岡本 喜八郎, Okamoto Kihachiro?) est un réalisateur japonais, né le à Yonago (préfecture de Tottori) et décédé le à Kawasaki (préfecture de Kanagawa) au Japon d'un cancer de l'œsophage. Sa carrière a connu son apogée au cours des années 1960.

Sommaire

BiographieModifier

Kihachi Okamoto intègre la Tōhō tout de suite après ses études. Son premier succès est La Bande des têtes brûlées en 1959, une parodie burlesque de western américain, abordant le sujet de la guerre sur le front chinois et qui devient par la suite une série à succès[1].

Kihachi Okamoto est principalement connu pour ses jidai-geki violents, Le Sabre du mal et Samouraï[2].

Il réalise près de 40 films et est l'auteur de 25 scénarios de 1958 à 2002[3].

FilmographieModifier

RéalisateurModifier

La mention « +Scénariste » indique que Kihachi Okamoto est aussi auteur du scénario.

ScénaristeModifier

  • 1965 : Hyappatsu hyakuchu (100発100中?) de Jun Fukuda
  • 1993 : Coo des mers profondes (遠い海から来たCOO, Tōi umi kara kita Coo?) de Tetsuo Imazawa

Récompenses et distinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Tadao Satō, Le Cinéma japonais (tome II), Éditions du Centre Pompidou, , 324 p. (ISBN 2-85850-930-1), p. 96
  2. (en) Stuart Galbraith, Japanese Filmography: A Complete Reference to 209 Filmmakers and the Over 1250 Films Released in the United States, 1900 Through 1994, Mcfarland, , 509 p. (ISBN 9-780786-400324), p. 54
  3. (ja) « Filmographie de Kihachi Okamoto », sur JMDB (consulté le 17 novembre 2018)
  4. Tout sur le mariage : titre français du film lors de la rétrospective « Paysages du cinéma japonais » du 2 mai au 28 juillet 2012 à la MCJP
  5. Les Sentinelles de l'enfer : titre français du film lors de la rétrospective « Tōhō, le rêve américain » du 21 février au 31 mars 2011 à la MCJP
  6. Sang et Sable : titre français du film lors de la rétrospective « Tōhō, le rêve américain » du 21 février au 31 mars 2011 à la MCJP
  7. L'Âge d'or des assassins : titre français du film lors de la rétrospective « Rencontre avec Tatsuya Nakadai » du 17 mai au 29 juin 2013 à la MCJP
  8. Le Jour le plus long du Japon : titre français du film lors de la rétrospective « Tōhō, le rêve américain » du 21 février au 31 mars 2011 à la MCJP
  9. La Bombe humaine : titre français du film lors de la rétrospective « Art Theatre Guild of Japan (ATG) ou la fabrique d'auteurs » du 7 juin au 23 juillet 2011 à la MCJP, voir le Catalogue en ligne de la rétrospective sur issuu.com
  10. La Bataille d'Okinawa : titre français du film lors de la rétrospective « Rencontre avec Tatsuya Nakadai » du 17 mai au 29 juin 2013 à la MCJP
  11. Le Grand Enlèvement (1991) - Cinémathèque française

Liens externesModifier