Ouvrir le menu principal
Kazuki Yamada
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
山田和樹Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité

Kazuki Yamada est un chef d'orchestre né en 1979 à Kanagawa, au Japon.

BiographieModifier

Kazuki Yamada commence ses études musicales par le piano avant de se consacrer très jeune à la direction d’orchestre. Il étudie à la Tokyo National University of Fine Arts & Music (Gedaï), aujourd'hui Université des arts de Tokyo, avec Ken'ichirō Kobayashi et Yōko Matsuo. Il obtient, en 2001, le diplôme de chef d’orchestre. Durant ses études, il fonde la Yokohama Sinfonietta. En 2002, il étudie à l’International Summer Academy du Mozarteum de Salzbourg auprès de Gerhard Markson (en). Durant cette période il dirigera l’Orchestre philharmonique de Varna (Bulgarie).

En 2005, il est nommé chef d’orchestre en résidence du Chœur philharmonique de Tokyo. Après le concours de Besançon, il est appelé à diriger l'Orchestre symphonique de la BBC. Mais il ne s'est pas contenté de diriger des orchestres, il a aussi été le chef de chœur de l'Orchestre symphonique de la NHK[1].

Il travaille également en 2006 avec Charles Dutoit et le NHK Symphony Orchestra, en tant que chef de chœur et dirige des solistes tels que Tamas Varga. Au Japon, il a dirigé l'Orchestre philharmonique du Japon, l'Orchestre symphonique de Tokyo, l'Orchestre philharmonique de Kanagawa, l'Orchestre philharmonique de Nagoya, l’Orchestre symphonique de Hiroshima, le Sendai Philharmonic Orchestra ainsi que l’Ensemble orchestral Kanazawa. Il a également été chef d’orchestre en résidence du Chœur philharmonique de Tokyo. En 2009, il remplace à la direction de l'Orchestre de Paris, à la suite de la maladie de Michel Plasson[2].

Du 24 juin au 4 juillet 2010, Kazuki Yamada est appelé à remplacer Seiji Ozawa, malade, pour la sixième édition de l'académie internationale de musique. Seiji Ozawa est le fondateur de l'International Music Academy Switzerland[3].

En 2010, il vit à Berlin et l'Orchestre de la Suisse romande lui demande de prendre la direction de l'orchestre[4].

Aujourd'hui, il dirige l'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo.

Prix et récompensesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Le Temps, 18 juin 2010
  2. Orchestre de Paris, juillet 2010
  3. Communiqué de presse de l'IAMS
  4. Tribune de Genève, 18 juin 2010

Liens externesModifier