Karl-August Fagerholm

politicien finlandais

Karl-August Fagerholm
Illustration.
Fonctions
Premier ministre de Finlande

(1 an, 7 mois et 16 jours)
Président Juho Kusti Paasikivi
Prédécesseur Mauno Pekkala
Successeur Urho Kekkonen

(1 an, 2 mois et 24 jours)
Président Urho Kekkonen
Prédécesseur Urho Kekkonen
Successeur V. J. Sukselainen

(4 mois et 15 jours)
Président Urho Kekkonen
Prédécesseur Reino Kuuskoski
Successeur V. J. Sukselainen
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Siuntio
Date de décès (à 82 ans)
Lieu de décès Helsinki
Nationalité Finlandais
Parti politique SDP

Karl-August Fagerholm
Premiers ministres de Finlande

Karl-August Fagerholm, né le à Siuntio et mort le à Helsinki, est un homme d'État finlandais, membre du Parti social-démocrate de Finlande (SDP)[1],[2].

JeunesseModifier

Karl-August est le fils de Johan August Fagerholm et de Olga Serafina Worbs (auparavant Nordman). La famille Fagerholm est originaire de Siuntio et Inkoo, où le grand-père de Karl-August, Israël August Fagerholm, est un métayer du village de Sunnanvik[3],[4]. Le grand-père maternel de Karl-August déménage avec sa famille d'Ostrobotnie à Helsinki dans les années 1850.

Johan August Fagerholm meurt de tuberculose en juin 1901, six mois avant la naissance de son plus jeune fils, après quoi sa veuve déménagera avec ses quatre jeunes enfants à Pasila, et de là quelques années plus tard à Lapinlahti.

Élève de l'école primaire, Karl-August Fagerholm gagne de l'argent de poche entre autres en distribuant des magazines et des fleurs. Il obtient son premier emploi permanent au service du courrier de Hufvudstadsbladet et à partir de 1916, il travaille dans divers salons de coiffure à Helsinki[4].

CarrièreModifier

De 1920 à 1923, Karl-August Fagerholm travaille pour la direction de Syndicat des coiffeurs, À partir de 1923, il est rédacteur en chef d'Arbetarbladet.

De 1930 à 1966, il est député SDP de la circonscription d'Uusimaa (du 21.10.1930 au 31.08.1933 et du 06.04.1945 au 28.03.1954), de la circonscription de Vaasa (du 01.09.1933 au 05.04.1945), de la circonscription d'Helsinki (du 29.03.1954 au 04.04.1966).

Puis de 1937 à 1944 il est ministre des Affaires sociales des gouvernements Cajander III, Ryti I, Ryti II, Rangell, Linkomies et Urho Castrén. Puis il est Premier ministre des gouvernements Fagerholm I, Fagerholm II et Fagerholm III ainsi que ministre des affaires étrangères de ce dernier gouvernement.

Guerres d'hiver et de continuationModifier

Au gouvernement, Karl-August Fagerholm ne cachait pas son attitude fortement négative, sa haine pure et simple de l'Allemagne nazie et de son chef, Adolf Hitler. Dans ses mémoires, Karl-August Fagerholm a ouvertement décrit Hitler comme «l'un des plus grands méchants de l'histoire du monde» et considérait comme épouvantable l'idée d'Hitler dirigeant l'Europe[5].

L'ambassadeur d'Allemagne à Helsinki, Wipert von Blücher, a exprimé au ministre des Affaires étrangères Rudolf Holsti sa forte désapprobation de la nomination de Fagerholm au poste de ministre des Affaires sociales du gouvernement Cajander III en 1937 après que la Cour d'appel d'Helsinki ait infligé à Karl-August Fagerholm une amende de 1 050 FIM pour avoir insulté Hitler et von Blücher dans un entretien avec Elmer Diktonius dans l'Arbetarbladet[6].

Pendant la guerre de continuation, l'internement de 68 000 réfugiés dans les camps de travail et le scandale d'Arno Anthoni, l'expulsion de huit juifs livrés à la Gestapo, ont poussé Fagerholm à presenter sa démission du gouvernement. Cette menace de démission a finalement conduit à la cessation de l'extradition des réfugiés de la Finlande vers l'Allemagne[7].

Karl-August Fagerholm a également agacé les Allemands dans un de ses discours tenu à Stockholm en novembre 1942, dans lequel il souligne que la Finlande ne se battait pour aucune restructuration européenne et que «nous ne savons pas qui dicte les conditions de la paix»[8].

À l'automne 1943, Karl-August Fagerholm a finalement exaspéré l'Allemagne nazie en louant dans un discours les actions des résistants norvégiens contre les occupants allemands. Le discours a provoqué un grave incident dans les relations finlando-allemandes. L'Allemagne insiste alors très fortement pour l'expulsion de Fagerholm du gouvernement, menaçant la Finlande de couper une importante aide alimentaire. En décembre 1943, Karl-August Fagerholm est relevé de ses fonctions de ministre des Affaires sociales.

Après guerresModifier

Il est Premier ministre du au , du au et du au [9],[3].

Notes et référencesModifier

  1. (fi) Karl-August Fagerholm. Edustajamatrikkeli. Kansanedustajat 1907 –. Eduskunta (Parlement de Finlande).
  2. (fi) « Fagerholm, Karl-August » (Ministres finlandais), Valtioneuvosto (consulté le )
  3. a et b (fi) « Fagerholm, Karl-August (1901 - 1984) », Biografiakeskus, Suomalaisen Kirjallisuuden Seura (consulté le )
  4. a et b Fagerholm 1977, p. 7–16
  5. Fagerholm 1977, p. 136
  6. Fagerholm 1977, p. 51–52
  7. Fagerholm 1977, p. 139–140
  8. Fagerholm 1977, p. 141–142
  9. (fi) « Mauno Pekkala Kansanedustajana 02.09.1927 - 30.06.1952 », Eduskunta (consulté le )

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (fi) K.-A. Fagerholm (trad. Maija-Liisa Heini), Puhemiehen ääni [« Talmannens röst »], Tammi,

Articles connexesModifier

Liens externesModifier