Karin Albou

Karin Albou
Description de l'image Defaut.svg.
Nom de naissance Karin Albou
Naissance (52 ans)
Neuilly-sur-Seine, (Hauts-de-Seine), Drapeau de la France France
Nationalité Drapeau : France Française
Profession Actrice
Réalisatrice
Scénariste
Écrivaine
Films notables Le Chant des mariées
La Petite Jérusalem

Karin Albou, née le à Neuilly-sur-Seine, (Hauts-de-Seine), est une actrice, réalisatrice, scénariste et écrivaine française.

BiographieModifier

JeunesseModifier

Née le [1] à Neuilly-sur-Seine d’une mère qui n'a que 16 ans[2], elle est élevée dans le judaïsme par des parents qui viennent d’Algérie. En 1999, elle s’installe en Tunisie où elle reste un an puis elle retourne à Paris et entame une carrière de cinéaste. Parallèlement elle commence une carrière d'écrivain et publie en 2010 son premier roman, La Grande Fête, aux éditions Jacqueline Chambon ; l’ouvrage sera traduit en italien : La grande festa aux Oedipus edizioni, avec une traduction de Maria Teresa Fiore

Dès son enfance, elle cherche toujours les moyens de devenir artiste et participant à des groupes de danse et de chant. Après le lycée, elle étudie toujours la danse, mais également l'hébreu, les littératures française et arabe, l'anglais, le théâtre et elle s’inscrit finalement à l'école de cinéma à Paris. Elle étudie l'écriture des scénarios mais, en suivant des cours à l'École Supérieure de Réalisation Audiovisuelle[3], elle découvre qu'elle veut être réalisatrice. En possession de son diplôme, elle commence sa carrière avec Hush !, son premier court métrage, qui signe le début d’un remarquable parcours.

FilmographieModifier

Karin Albou réalise son premier court métrage Chut ... qui reçoit le prix du premier film de Ciné-cinéma puis un documentaire, Mon pays m'a quitté diffusé sur Planète câble. Dans son second moyen-métrage Aïd el Kébir, elle évoque l'Algérie, le pays d'origine de sa famille paternelle. Le film est couronné par le Grand prix du Festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand et le Lutin de meilleur film. Il a été projeté dans plusieurs festivals et a fait le tour du monde.

Son premier long métrage, La Petite Jérusalem, sort sur les écrans le . Sélectionné à la Semaine internationale de la critique du Festival de Cannes 2005, le film y obtient le Prix SACD ; il est nommé aux Césars dans les catégories meilleur premier film et meilleur espoir féminin. Il est sorti aux États-Unis, au Brésil, au Canada, en Belgique et a été diffusé sur plusieurs chaînes françaises et internationales. Le Chant des mariées son second long métrage est sorti en France en et aux États-Unis en 2009. Il a fait le tour du monde et a gagné de nombreux prix dans des festivals internationaux et français. Son troisième long métrage, "Ma plus courte histoire d'amour", dans lequel elle interprète le rôle principal aux côtés de Patrick Mimoun et Mazarine Pingeot, doit sortir en 2016. Elle est aussi en train de finaliser la réalisation d'un documentaire "Automne tunisien, portrait de minorités" sur les premières élections en Tunisie. Elle a écrit une adaptation cinématographique de La Douleur de Marguerite Duras, couronnée par le Prix spécial du jury au Grand Prix du Scénario Sopadin.

En 2016, elle s'est attelée à une autre adaptation d'une œuvre littéraire Les Invasions quotidiennes de Mazarine Pingeot.

DocumentairesModifier

  • 1994 : Mon pays m'a quitté
  • 2014 : Automne tunisien

Courts métragesModifier

  • 1992 : Chut
  • 1998 : Aïd el Kébir
  • 2011 : Yasmine et la révolution
  • 2009 : Corps de dame

Longs métragesModifier

ActriceModifier

  • 2008 : Le Chant des mariées, rôle de Tita
  • 2009 : Corps de dame, rôle du médecin
  • 2009 : Gei Oni, de Dan Wollman, rôle de la femme française
  • 2014 : Ma plus courte histoire d'amour, rôle de Louisa
  • 2014 : Jamais ensemble, de Nadja Harek, rôle de Zahia

BibliographieModifier

Prix et distinctionsModifier

  • Prix SGDL du premier roman.
  • Prix Beur FM du premier roman.
  • Prix Rottary Club Cosnes Sancerre.

RéférencesModifier

Liens externesModifier