Kari Hotakainen

écrivain finnois

Kari Hotakainen (né le à Pori, Finlande) est un journaliste, écrivain et scénariste finlandais.

Kari Hotakainen
Kari Hotakainen.jpg
Kari Hotakainen
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Kari Hotakainen
Nationalité
Domicile
Formation
Activité
Autres informations
Genre artistique
Distinctions

BiographieModifier

Il est le fils de Keijo Hotakainen, commerçant et photographe et de Meeri Ala-Kuusisto, vendeuse. Il obtient son baccalauréat au lycée de Rautalampi en 1976. Il étudie la littérature finlandaise à l'université d'Helsinki[1] où il obtient un baccalauréat en arts.

Il commence sa carrière comme journaliste à Pori. Il est journaliste pour STT de 1981 à 1985, rédacteur publicitaire de 1985 à 1986 et publicitaire pour WSOY de 1986 à 1995[2]. Il écrit aussi pour Helsingin Sanomat et travaille comme rédacteur en chef pour Savon Sanomat.

En 1986, il s'installe à Helsinki avec sa femme Tarja Laaksonen, épousée en 1983 et leurs deux enfants. Depuis 1995, Hotakainen est écrivain indépendant[3]. Sa carrière d'auteur commence, au début des années 1980, par de la poésie. Son premier recueil Harmittavat takaiskut (Revers de fortune) est publié en 1982. Après la poésie, Hotakainen écrit des livres pour enfants et adolescents, puis des romans pour adultes. Ses talents d'écrivain sont reconnus lors de sa nomination au prix Finlandia en 1997 pour son œuvre semi-autobiographique intitulée Klassikko (Le Classique). En 2002, il reçoit le prix Finlandia pour son livre intitulé Juoksuhaudantie (Rue de la tranchée), publié la même année. Ce livre est par la suite adapté au cinéma, sous ce nom. En 2004, il reçoit le grand prix de littérature du Conseil nordique pour le même livre. En 2006, il a reçoit le Nordic Drama Award pour sa pièce Lupus erythematosus.

En 2007 paraît une de ses œuvres formellement les plus originales, Finnhits, recueil de textes très brefs, sortes de nouvelles-instants mettant en scène des personnages de Finlandais typiques. Le titre est tiré d'une série de compilations consacrées à la variété finlandaise, et plusieurs des textes traitent justement de l'importance de la culture populaire dans le quotidien des personnages[4].

En 2010, son roman Ihmisen osa remporte le prix Runeberg. Il est adapté au théâtre la même année par la metteuse en scène Raila Leppäkoski. (La part de l'homme), la traduction en français de ce roman, reçoit en 2011 le prix du Courrier international[5], et est l'ouvrage « coup de cœur » du Prix littéraire des jeunes Européens 2012[6].

Il a aussi écrit des pièces de théâtre pour enfants, des séries radiodiffusées, des chroniques dans plusieurs journaux ainsi que le scénario d'une série télévisée de dix épisodes intitulée Tummien vesien tulkit.

ŒuvreModifier

Ouvrages traduits en françaisModifier

RomansModifier

PoésieModifier

Livres pour enfants et adolescentsModifier

Séries radiodiffuséesModifier

  • Puutteellinen, Radioteatteri (1996)
  • Hurmaus, Radioteatteri (1997)
  • Keihäänheittäjä, Radioteatteri (1997)
  • Tulisuihku, Radioteatteri (1999)
  • Sitten kun kaikki on ohi, Radioteatteri (2000)

Pièces de théâtreModifier

Série TVModifier

  • Tummien vesien tulkit

Notes et référencesModifier

  1. (fi) « Hotakainen, Kari », Kuopion kaupunginkirjasto (consulté le 18 août 2015)
  2. (fi) Kuka kukin on 2011, Helsinki, Otava (ISBN 978-951-1-24712-8), p. 235–236
  3. (fi) « Kari Hotakainen » [archive du ], Uudetkirjat.fi (consulté le 18 août 2015)
  4. Martin Carayol, La culture populaire dans la nouvelle finlandaise, p. 69-74
  5. « Kari Hotakainen, lauréat 2011 pour "La Part de l'homme" », Courrier international, (consulté le 24 novembre 2011)
  6. Lauréats 2012, article du magazine Lyon Mag.
  7. (fi) « Kari Hotakainen : Luonnon laki », sur Savon Sanomat (consulté le 13 septembre 2020).

PrixModifier

SourcesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Article connexeModifier