Ouvrir le menu principal

Le Kankurang, rite d’initiation mandingue *
Kankourang en Haute-Casamance
Kankourang en Haute-Casamance
Pays * Drapeau de la Gambie Gambie
Drapeau du Sénégal Sénégal
Drapeau de la Guinée Guinée
Liste Liste représentative
Année d’inscription 2008
Année de proclamation 2005
* Descriptif officiel UNESCO

Le kankourang (également kankouran, kankurang ou konkoran) désigne à la fois un masque et un rituel célébrant la circoncision parmi les Mandingues de Sénégambie, notamment en Casamance, mais également à Mbour où vit une importante communauté mandingue. Il joue aussi un rôle de régulation et de préservation des valeurs sociales. Dans ses formes actuelles, il serait originaire de l'ancien royaume du Kaabu.

C'est un personnage mythique recouvert des fibres extraites d'écorces d'arbre rouges. Très craint, voire violent, il parcourt les rues en terrorisant la population pour protéger les jeunes circoncis pendant leur initiation. La manifestation se déroule sur 30 jours (4 dimanches successifs et presque toutes les nuits), de préférence juste avant le Ramadan (en général au mois de septembre).

En 2005 le kankourang a été élevé au rang de patrimoine culturel immatériel de l'humanité par l’UNESCO, car l'urbanisation croissante et le tourisme ont parfois conduit à des dérives anarchiques[1].

Sommaire

DescriptionModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Le kankourang et autres masques en milieu mandingue du Sénégal », Commission nationale du Sénégal pour l'UNESCO [1]

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

FilmographieModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier